L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Comprendre sa facture d'électricité

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 29 janvier 2015
Elle s'étend parfois sur plusieurs pages et de nombreuses lignes, on la paye tous les mois ou tous les deux mois et, pourtant, la plupart des Français n'en comprennent pas l'intégralité. La facture d'électricité reste un mystère pour vous ? Maison à part vous aide à la décrypter.
"Consommation annuelle de référence", "contributions aux charges de service public d'électricité", "frais d'acheminement", "taxe sur la consommation finale d'électricité"... Certaines parties de nos factures d'électricité sont bien mystérieuses.
Si, comme 89% des Français, vous estimez ne pas comprendre l'intégralité de votre facture d'électricité, vous vous posez peut-être quelques-unes de ces questions : comment sont calculés les frais d'acheminement ? Comment paye-t-on l'abonnement ? Que financent les différentes taxes et contributions ? Comment se calcule la TVA sur les différents éléments de la facture ? Éléments de réponse, quel que soit votre fournisseur, dans notre guide pratique, en pages suivantes.
A noter : la plupart des fournisseurs mettent à disposition des guides pratiques qui permettent aux consommateurs de mieux comprendre leur facture. Consultez la page EDF en cliquant ici. Et découvrez ici le guide Direct Energie.
Sachez, par ailleurs, que le médiateur de l'énergie propose un simulateur permettant de calculer l'impact de l'évolution des tarifs réglementés d'électricité sur la facture. Pour y accéder, cliquez ici.
Article mis à jour le 2 mars 2017.
Comprendre sa facture d'électricité

Coordonnées et détails du contrat dans la facture d'électricité

Comprendre sa facture d'électricité
Comprendre sa facture d'électricité © RNB / MAP
Sur la première page de votre facture d'électricité, de nombreuses informations sont indiquées :
- Les coordonnées de votre fournisseur afin de le contacter par téléphone, Internet ou courrier ;
- Le numéro de dépannage à appeler en cas d'urgence, lorsque la panne concerne le raccordement ou le réseau (09.72.67.50.XX, le dernier nombre étant le numéro de votre département pour la France métropolitaine) ;
- Les détails de votre contrat, avec les coordonnées précises de votre logement, votre numéro de compte, etc. C'est ici que se trouvent le nom de l'offre tarifaire, le numéro du point de livraison et la puissance souscrite (voir zoom en page suivante) ;
- Un encart listant les changements de réglementations, en particulier les variations des différentes taxes (voir pages suivantes) ;
- Le mode de paiement choisi, qu'il s'agisse d'un prélèvement automatique (est alors indiqué le numéro du compte prélevé et le nom de son titulaire) ou d'un chèque à envoyer à chaque échéance.
La partie centrale de cette page est un résumé de la facture, détaillée au verso. L'on y trouve nécessairement :
- La période de consommation que couvre la facture : il s'agit la plupart du temps d'une période de deux mois, mais de nombreux fournisseurs proposent un paiement mensuel ;
- Le coût de la consommation d'électricité, incluant l'abonnement et les taxes (voir pages suivantes) sauf la TVA ;
- Le montant de la TVA sur cette consommation ;
- Le montant total de la facture ;
- La date approximative d'édition de la prochaine facture, ainsi que la date approximative du prochain relevé de compteur.
Coordonnées et détails du contrat dans la facture d'électricité

L'abonnement d'électricité

L'abonnement d'électricité - Comprendre sa facture d'électricité
L'abonnement d'électricité - Comprendre sa facture d'électricité © RNB / MAP
Quel que soit votre fournisseur d'énergie, vous lui payez un abonnement, à un prix mensuel fixe et non dépendant de votre consommation. Sur la facture, sont indiqués :
- Le type de contrat : offre "énergie verte", option tarifaire, "tarif Bleu", etc. Chaque fournisseur propose un certain nombre de formules très différentes ;
- La puissance souscrite, en kilovoltampère kVA (voir encadré ci-dessous) ;
- La période couverte, en nombre de mois ;
- Le montant mensuel hors taxes de l'abonnement : il ne dépend pas du fournisseur, mais du type de contrat et de la puissance du compteur ;
- Le taux de la TVA sur l'abonnement, qui est toujours de 5,5%.
 
Chez certains fournisseurs, notamment EDF, l'abonnement est payé par anticipation, pour le ou les mois à venir, alors que la consommation est payée pour la période écoulée.
Le prix de l'abonnement (de 3 à plusieurs dizaines d'euros par mois HT) couvre la part fixe des coûts d'acheminement et de commercialisation de l'électricité. Le montant des frais d'acheminement est défini par la Commission de régulation de l'énergie (CRE) et identique pour tous les fournisseurs.

Zoom sur... la puissance souscrite

Lorsque vous souscrivez un abonnement d'électricité, vous devez choisir la puissance fournie (en kilovoltampère kVA). "La puissance de votre abonnement détermine le nombre d'appareils électriques qui vont pouvoir tourner simultanément", explique l'association Familles à énergie positive. Si la puissance souscrite est trop basse par rapport à vos besoins, vous risquez de faire disjoncter l'installation. Si elle est trop élevée, vous payerez plus cher pour un service dont vous n'avez pas l'utilité.
A vous, donc, de bien estimer la puissance nécessaire à votre logement, pour adapter votre abonnement en conséquence. Pour cela, vous pouvez faire la somme des puissances de tous les appareils qui sont susceptibles de fonctionner en même temps : chaudière, réfrigérateur, téléviseur, four, etc. Plus simplement, on considère que 3 kVA (soit un abonnement de 3 à 9 euros HT par mois en fonction du fournisseur) sont suffisants pour un logement de moins de 30 m² ; 6 kVA (7 à 12 € HT/mois) pour une surface d'environ 60 m² ; 9 kVA (9 à 15 € HT/mois) au-delà de 100 m² avec un chauffage non-électrique ; et 12 kVA (14 à 20 € HT/mois) pour un très grand logement avec chauffage électrique.
L'abonnement d'électricité

La consommation d'électricité

La consommation d'électricité - Comprendre sa facture d'électricité
La consommation d'électricité - Comprendre sa facture d'électricité © RNB / MAP
La consommation d'électricité est la part variable de votre facture. Il s'agit de la facturation du nombre de kWh d'électricité utilisés pendant la durée concernée. Sont précisés sur cette partie de la facture :
- La période couverte : un mois ou deux mois en fonction de votre contrat ;
- La puissance souscrite (voir page précédente) ;
- Le type de forfait souscrit : tarif de base ou tarif "heures pleines/heures creuses". Dans ce deuxième cas, deux tarifs différents sont appliqués, et la facture présente alors deux lignes : l'une pour les consommations pendant les heures pleines, l'autre pendant les heures creuses ;
- Le tarif du kWh hors taxe, qui est variable en fonction de votre contrat et de votre fournisseur ;
- Le taux de TVA qui est toujours à 20% pour la partie "consommation".
Sur la facture, sont indiqués deux chiffres : l'index au premier jour de la période, et celui au dernier jour de la période. La consommation totale pendant la période concernée, exprimée en kWh sur la facture, correspond à la différence entre ces deux valeurs.

Estimation ou relevé ?

La plupart du temps, les deux index indiqués sont des estimations. A partir de vos consommations de l'année précédente (ou de celles du précédent occupant si vous venez d'emménager), le fournisseur estime votre consommation sur la période indiquée. La facture mentionne "index estimé".
Une à deux fois par an, un agent du gestionnaire du réseau de distribution se déplace chez vous pour relever manuellement le compteur électrique. Une régularisation est alors effectuée, à la hausse si vous avez consommé plus que l'estimation du fournisseur, à la baisse si vous avez consommé moins. La facture mentionne "index relevé".
Certains fournisseurs vous proposent des contrats où la consommation n'est pas calculée à partir d'une estimation, mais de votre consommation réelle. Vous devez alors relever vous-mêmes le compteur électrique et transmettre ce relevé par Internet. Vous ne payez alors que ce que vous avez réellement utilisé. La facture mentionne "index relevé client".
Enfin, le prix du kWh inclut les coûts de production et d'approvisionnement de l'électricité. Le montant des frais d'acheminement est défini par la Commission de régulation de l'énergie (CRE) et identique pour tous les fournisseurs.
La consommation d'électricité

Les différentes taxes sur la facture d'électricité

Les différentes taxes sur la facture d'électricité - Comprendre sa facture d'électricité
Les différentes taxes sur la facture d'électricité - Comprendre sa facture d'électricité © RNB / MAP
La consommation d'électricité est soumise à plusieurs taxes, dont les noms et définitions ne sont pas toujours claires :
- Les Taxes sur la consommation finale d'électricité (TCFE) sont des prélèvements locaux, variables d'une ville à l'autre. Leur montant dépend de la puissance souscrite (voir page précédente, l'abonnement), mais aussi d'un coefficient multiplicateur fixé chaque année par les conseils municipaux et généraux. Il est plafonné par arrêté (9,6 euros/MWh pour une puissance souscrite de 36kVA ou moins). Les TCFE sont reversées aux communes ou aux établissements publics de coopérations intercommunales et aux départements. Dans l'exemple ci-dessus, le consommateur paye 9,37 €/MWh, soit 4,49 € HT pour la période observée ;
- La Contribution au service public de l'électricité (CSPE) est une taxe de solidarité, qui permet de financer les frais liés au tarif social, au développement des énergies renouvelables, à la production d'électricité dans les îles, ainsi que la moitié du budget du médiateur national de l'énergie. Son montant est fixé chaque année par la CRE (19,5 euros/MWh en 2015) et il ne varie pas en fonction du fournisseur. Le montant total de cette contribution sur votre facture dépend de votre consommation sur la période étudiée. Dans l'exemple ci-dessus, la CSPE s'élève à 16,50 €/MWh, comme s'était le cas en 2014 ;
- La Contribution tarifaire d'acheminement (CTA) est une taxe qui "permet de financer les droits spécifiques relatifs à l'assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries électriques et gazières", indique le ministère de l'Economie. Son montant égal à 27,04% de la partie fixe du tarif d'acheminement (c'est-à-dire les frais couverts par l'abonnement).
Enfin, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) s'applique à l'ensemble de la facture, mais à des taux différents :
- Une TVA à 20% pour la consommation en kWh, la TCFE et la CSPE ;
- Une TVA à 5,5% pour l'abonnement et la CTA.
Les différentes taxes sur la facture d'électricité
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic