L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

5 idées reçues à oublier pour mieux utiliser sa hotte de cuisine

Mis à jour le 21 octobre 2019
Hotte Down Draft
Hotte Down Draft © Falmec
Pour bien profiter des avantages d'une hotte de cuisine, il faut non seulement bien la choisir, mais également bien l'installer et bien l'utiliser ! Maison à part fait le point sur cinq idées reçues.
Le saviez-vous ? En France, les critères d'achat pour une hotte de cuisine sont l'esthétique, le bruit qu'elle émet en marche et enfin, la performance. Les fabricants de hottes de cuisine rivalisent d'ingéniosité, pour le plus grand bonheur des ménages.

Mais la hotte souffre toujours de certaines idées reçues. Comment bien choisir et surtout bien utiliser et entretenir sa hotte ? Voici 5 idées reçues dont il faut vous défaire pour mieux appréhender l'utilisation de votre hotte de cuisine.

Idée reçue n°1 : Pas besoin de hotte, il suffit d'ouvrir la fenêtre quand je cuisine !



FAUX - Ouvrir la fenêtre ne suffira pas à évacuer les odeurs et les rejets de vapeur, cela ne fera que créer un courant d'air. Et l'on ne fait que déplacer le problème !

L'intérêt d'avoir une hotte de cuisine est de supprimer les odeurs et les dégagements de vapeur provenant de sa table de cuisson grâce à l'aspiration. On ne déplace pas le problème, on le traite. L'air est :
  • soit filtré puis rejeté à l'extérieur : on parle alors de hotte à évacuation extérieure ;
  • soit filtré puis rejeté à l'intérieur : on parle alors de hotte à recyclage. Dans ce cas, les filtres doivent être nettoyés ou changés plus régulièrement.
Aujourd'hui, il existe également des hottes qui ne se contentent pas de filtrer l'air provenant de la table de cuisson, mais bien tout l'air de la pièce. Elles filtrent alors, non seulement les graisses et les odeurs, mais aussi les polluants. Elles rétablissent l'équilibre ionique et l'air, et améliorent ainsi notablement la qualité de l'air intérieur.

Idée reçue n°2 : La meilleure hotte est celle qui aspire le plus fort



FAUX - Toutes les hottes ne se valent pas. Et il faut surtout choisir celle qui correspond le mieux à sa cuisine.

Pour connaître la puissance la plus adaptée à son intérieur, un calcul est nécessaire : il faut multiplier le volume de sa pièce par 10, ce qui nous donne à peu près la puissance nécessaire. Ensuite, pour choisir entre deux hottes, il est nécessaire de comparer le rapport pulsion/aspiration de chacune : plus le rapport est proche de 1, plus la hotte est efficace.

Le style ou le bruit émis (en dbA) guideront votre choix. Sachez que de nombreux progrès ont été réalisés ces dernières années sur la diminution du bruit.

Idée reçue n°3 : Une hotte de cuisine, ça se pose n'importe où au-dessus de la plaque de cuisson



FAUX - Une hotte efficace, c'est d'abord une bonne installation et ensuite, une bonne utilisation.

En effet, rien ne sert de poser une hotte à extraction avec un tuyau d'évacuation de 15 mètres de long et comprenant trois coudes : "cela ne marchera pas", précise un expert chez le fabricant Falmec. Ce type de hotte ne nécessite pas plus de sept mètres de gaine et deux coudes maximum. "Attention à bien utiliser les bons diamètres de gaine : pour une 800 m3, le diamètre doit être au minimum de 150 mm."

Pour calculer à quelle hauteur la hotte doit être installée, il faut viser le point le plus haut de la table de cuisson et respecter ensuite à la lettre les consignes de chaque fabricant. En règle générale, il ne faut pas placer la hotte à moins de 70 cm de la table de cuisson.

Idée reçue n°4 : On allume la hotte au moment où l'on cuisine, et puis c'est tout



FAUX - Pour que sa hotte fonctionne de manière optimale, il est nécessaire de créer un cycle d'air.

Donc, allumez votre hotte fenêtres fermées, cinq minutes avant de commencer la cuisson, en pleine puissance, puis diminuez au moment de la cuisson.

Enfin, ne la coupez pas tout de suite une fois votre plaque éteinte. Laissez-là fonctionner encore 10 minutes après, pour que toutes les odeurs disparaissent. C'est à cela que sert la fonction "timer" présente sur plusieurs modèles !

Idée reçue n°5 : Une hotte, ça consomme beaucoup !



FAUX - Si cette remarque a pu être vraie il y a 10 ans, ce n'est plus le cas aujourd'hui, réglementation oblige !

Allumée quelques minutes par jour, la hotte consomme très peu, si on la compare à son réfrigérateur ou encore à sa table de cuisson. Avec l'affichage obligatoire de l'étiquette énergie, indiquant notamment la consommation annuelle de l'appareil, vous avez une information cruciale qui vous permet de choisir votre hotte en toute connaissance de cause.

Mais pour optimiser l'énergie dépensée et le fonctionnement de votre hotte, quelques gestes de bon sens s'imposent : n'obstruez pas les grilles d'évacuation de la ventilation, préférez des modèles équipés de luminaires de types Leds ou fluocompactes, et n'oubliez pas d'éteindre la lumière si elle ne sert pas !

Côté entretien, les filtres se passent au lave-vaisselle ou se changent régulièrement ! Lorsque le voyant du filtre à graisse est allumé, n'attendez pas. Idem pour le filtre à charbon qui chasse les mauvaises odeurs : certains modèles doivent être changés tous les 3 ou quatre mois ; d'autres sont lavables au lave-vaisselle puis à ranimer en les passant au four à 200°C pendant 10 minutes tous les trois mois - notez que ces derniers se changent aussi tous les 2 ou 3 ans.
5 idées reçues à oublier pour mieux utiliser sa hotte de cuisine
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic