L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Financer son achat immobilier

Par L.P.
,
le 3 octobre 2007
Comment financer l'achat immobilier ? PEL, CEL, PTZ, PAS... que signifient tous ces sigles, et dans quelle mesure peuvent-ils vous servir à financer votre logement ? Tour d'horizon.
Maison à part vous propose un tour d'horizon des différents prêts et crédits immobiliers auxquels vous pouvez avoir droit. Les dispositifs ne manquent pas, le tout est de connaître leur existence et de savoir s'en servir au moment opportun.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter :

- L'Association Française des Usagers de Banque (AFUB)
- Le Ministère du Logement.
- Le Service Public.
Financer son achat immobilier

Le PEL - Financer son achat immobilier

Le Plan d'épargne logement (PEL) est une épargne qui produit de l'intérêt et permet ainsi d'obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié. Autrement dit, c'est une réserve d'argent épargnée qui permet d'obtenir un crédit à taux préférentiel pour financer un logement.
L'Etat participe au PEL via le versement d'une prime plafonnée à 1.500 euros. Le plafond des dépôts pour le PEL est de 61.200 euros. L'épargne doit durer entre quatre et dix ans. Au bout de dix ans, il n'est plus possible de faire des versements. La prime et les droits aux prêts sont alors bloqués à leur niveau atteint au 10ème anniversaire : le plan est gelé.
Plusieurs PEL peuvent être souscrits au sein d'une même famille, mais une personne ne peut avoir qu'un seul PEL ouvert à son nom, toutes banques confondues. Le versement minimum à l'ouverture d'un PEL est de 225 €. Le versement régulier est d'au moins 540 € par an.
Un PEL peut être clôturé à tout moment. Mais il est également possible de demander la transformation du PEL en CEL (compte épargne logement). La rémunération est alors recalculée au taux du CEL en vigueur au moment de la transformation.
La page du site Service-Public.fr sur le Plan d'épargne logement.
Le PEL - Financer son achat immobilier

Le CEL - Financer son achat immobilier

Le Compte d'épargne logement (CEL) fonctionne comme un livret d'épargne. Son taux de rémunération est inférieur à celui d'un Livret A, mais il permet d'obtenir des crédits à taux préférentiels pour le financement d'une habitation, auquel se rajoute une prime de l'Etat.
Le Compte d'épargne logement (CEL) fonctionne comme un livret d'épargne. Son taux de rémunération est inférieur à celui d'un Livret A, mais il permet d'obtenir des crédits à taux préférentiels pour le financement d'un logement, auquel se rajoute une prime de l'Etat (d'un montant minimum de 1.144 €).
Le CEL permet de se constituer une épargne flexible. En effet, il est possible de placer ou de retirer de l'argent librement en respectant un solde minimum et maximum. Les intérêts sont soumis à cotisations sociales et sont exonérés d'impôt sur le revenu.
Le solde maximum du livret est de 15.300 euros. Il peut être dépassé uniquement par le total annuel des intérêts. La rémunération du CEL est actuellement fixée à 2,75% par an - hors prime - depuis le 1er août 2007.
Plus d'infos sur le CEL en cliquant ici.
Le CEL - Financer son achat immobilier

Le PTZ - Financer son achat immobilier

Le Prêt à taux zéro (PTZ) est une initiative du gouvernement visant à aider les Français qui disposent de revenus modestes à devenir propriétaires de leur résidence principale. Le PTZ est une "avance remboursable ne portant pas d'intérêt".
Peut bénéficier du PTZ l'acquéreur d'une résidence principale dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond. Celui-ci est calculé en fonction du nombre de personnes destinées à occuper le logement et de sa localisation. Par exemple, le plafond de ressource pour trois personnes occupant un logement en zone A est de 50.000 €.
Plus d'infos sur le PTZ avec le site de l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement.
Voir aussi : le mode d'emploi du PTZ sur MAP
Le PTZ - Financer son achat immobilier

Le PAS - Financer son achat immobilier

Le Prêt à l'accession sociale (PAS) donne droit, sous certaines conditions, à l'APL, l'Aide personnalisée au logement. De plus, il permet un abaissement temporaire des mensualités en cas de chômage. Pour en profiter, il faut que le projet entre dans des catégories bien définies.
Il y a là aussi un plafond de ressources à respecter. Les critères retenus pour celui-ci sont la composition du ménage, le nombre de personnes à charge et l'implantation du logement. Les revenus pris en compte figurent sur votre avis d'imposition au niveau de la rubrique «revenu fiscal de référence». Par exemple, le plafond pour un ménage de trois personnes vivant en Ile-de-France est de 33.500 €.
Le PAS finance l'acquisition d'un logement neuf, la construction d'une maison individuelle, l'achat d'un logement ancien, ainsi que des travaux à effectuer sous certaines conditions. La résidence devra être votre résidence principale. Ce prêt peut financer 100 % du prix d'achat.
Le PAS - Financer son achat immobilier

Le Pass-Travaux

Le 1% Logement est la Participation des Employeurs à l'Effort de Construction (PEEC). Il alimente notamment le Pass-Travaux qui vous aide à financer vos travaux de remise en état, d'entretien et d'amélioration de votre résidence principale, que vous soyez propriétaire occupant, locataire ou même copropriétaire.
Les organismes collecteurs du 1% Logement sont les CIL (Comités Interprofessionnels du Logement) et les CCI (Chambres de Commerce et d'Industrie). Ce sont eux qu'il vous faut contacter pour obtenir cette aide correspondant à un crédit à 1,5%.
Le montant maximal du prêt est de 8.000 euros remboursables sur un à dix ans. Il grimpe toutefois à 9.600 euros pour les personnes dont les revenus sont inférieurs à 60 % des plafonds du PTZ.
Toutes les infos nécessaires sur le site officiel du Pass-Travaux.
Voir aussi : la fiche de MAP sur le Pass-Travaux.

Le prêt 1 % employeur

Les salariés d'entreprises de plus de 20 personnes connaissent tous le 1 % employeur. Cette cotisation apparaît chaque mois sur leur fiche de paie. Par contre, ils ignorent souvent à quels avantages elle leur donne droit. Essentiellement : des locations à des prix préférentiels et des prêts au taux d'environ 1,5 % hors assurance. Adressez-vous à votre employeur pour savoir si vous pouvez en profiter, et si oui, dans quelles conditions.
Le Pass-Travaux

Autres prêts - Financer son achat immobilier

Il existe encore bien d'autres sortes de prêts, auxquels vous pouvez avoir droit selon votre situation. Regardez-y de plus près, cela pourrait bien vous servir à l'avenir.
Le prêt conventionné
Le prêt conventionné peut être accordé par toutes les banques ou établissements financiers ayant passé une convention avec l'Etat. Il s'agit d'un prêt à taux plafonné en fonction de la durée d'emprunt, sans condition de ressources. Il donne lui aussi droit à l'APL.

Le prêt in fine

Le prêt in fine a été mis au point pour résoudre les problèmes des investisseurs locatifs. Son principe est simple : pendant la durée du crédit, vous ne remboursez que les intérêts. Ainsi le capital emprunté reste intact jusqu'au terme du crédit. A l'échéance, vous le remboursez en une seule fois.
Voir aussi : la fiche de MAP sur l'investissement locatif.

Le prêt relais

Vous êtes propriétaire de votre résidence principale et vous voulez acheter un autre logement. Votre réflexe consistera alors à essayer de vendre d'abord votre bien existant, et d'utiliser le produit de cette vente pour contribuer à l'achat de votre nouveau bien. Malheureusement, vous allez rapidement percevoir la difficulté de cette opération. Faire coïncider la date de la vente avec celle de l'achat s'avère presque mission impossible.
Le principe de base est le suivant. Vous avez besoin de la somme immobilisée dans votre propriété actuelle pour acheter votre nouveau logement. Le prêteur va donc vous avancer une partie de cette somme, sous la forme d'un prêt relais, c'est-à-dire d'un prêt dont vous ne remboursez que les intérêts. Celui-ci est destiné à être soldé lors de la vente de votre bien.

Le prêt logement 0 %

Bon à savoir : certaines régions (comme les Hauts-de-Seine) offrent des possibilités de prêts avantageuses. Par exemple, la ville de Paris a mis en place en mars 2004 le prêt Paris logement 0 %. Ce PTZ vise à aider les ménages parisiens à financer l'acquisition d'un logement neuf ou ancien.
Cette mesure incite les ménages à accéder à la propriété à Paris plutôt qu'en banlieue. Face à la hausse des prix de l'immobilier de la capitale, la Ville de Paris a décidé d'assouplir les conditions d'obtention de ce prêt.
Le montant de ce prêt, remboursable en 15 ans, s'élève à 24 200 € pour une personne seule et 39 600 € pour un ménage d'au moins 2 personnes. Ce montant est le même pour tout type d'opération (neuf ou ancien, avec ou sans travaux).
Autres prêts - Financer son achat immobilier
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic