L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Snøhetta repense un jardin new-yorkais

Par Lina Trabelsi
,
le 16 janvier 2020
Madison 550
Madison 550 © Snohetta and MOARE
Le cabinet d'architecture norvégien Snøhetta a annoncé le 10 janvier 2020 que sa proposition d'aménagement paysager et de rénovation intérieure du "550 Madison", gratte-ciel new-yorkais, avait été validée. Découvrez leur projet.
Après avoir obtenu l'accord de la commission d'aménagement de la ville de New York, les architectes du cabinet norvégien Snøhetta pourront officiellement lancer les travaux d'aménagement intérieur et extérieur du "550 Madison", gratte-ciel devenue propriété du groupe saoudien Olayan.
Il s'agit d'imaginer le nouvel aménagement paysager d'un espace public bordant une tour privée, en vue d'y installer un jardin "généreux, à la végétalisation dense". Ce projet s'intègre dans un environnement largement composé d'immeubles tertiaires et de locaux commerciaux, et entend devenir un trait d'union, ou une "respiration verdoyante", comme le décrivent les architectes de Snøhetta. Zoom en images sur ce projet situé au coeur de la Grosse Pomme.
Snøhetta repense un jardin new-yorkais

Un héritage architectural

550 Madison
550 Madison © Snøhetta and MOARE
Les architectes auront à repenser un espace public autour d'un espace privé, la tour Madison 550, qui détient un héritage architectural fort. Édifice marqueur de l'époque post-moderne, conçu par Philip Johnson et John Burgee en 1984, cette tour de plus de 130 mètres offre une vision panoramique sur "la Grosse Pomme" et Central Park.
Un héritage architectural

Un nouvel espace public

Un nouvel espace public  - 550 Madison
Un nouvel espace public - 550 Madison © Snøhetta
Du côté ouest de Madison 550, le futur jardin fera office d'espace public conçu comme une enfilade de "pièces extérieures", offrant "à la fois des espaces calmes et des espaces plus grands et plus ouverts". A certains endroits, une canopée de verre couvrira les pièces, formée par une série d'intersections circulaires qui s'inspirent directement d'un des concepteurs de la tour, Philip Johnson, qui était friand de motifs circulaires.
Un nouvel espace public

Une végétation locale

Une végétation locale  - 550 Madison
Une végétation locale - 550 Madison © Snøhetta
Pour l'aménagement paysager, le choix des espèces végétales a été déterminant, et "précautionneux". On y côtoiera conifères, plantes vivaces et arbustes fleuris, qui "célèbrent la saisonnalité dynamique du climat du nord-est américain". Plus de 40 arbres seront plantés sur un sol aujourd'hui vierge, contribuant à créer un écosystème propice au développement et à la préservation d'une biodiversité. Au centre, un rideau d'eau aura pour objectif d'atténuer les pollutions acoustiques de la ville environnante.
Une végétation locale

Se réapproprier la ville

Se réapproprier la ville  - 550 Madison
Se réapproprier la ville - 550 Madison © Snøhetta and MOARE
Le positionnement et les signaux envoyés par ce parc entendent offrir la possibilité aux passants de se réapproprier la ville, "en les encourageant à rester et à prendre du plaisir dans une partie de la ville qui semble saturée tout autour".
Se réapproprier la ville
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic