Refaire son gazon : conseils de pro

    Publié le 18 février 2021 par Emma Zrour
    Avec l'hiver, votre gazon souffre du froid, de la neige, voire d'un excès de pluie. Avant l'arrivée du printemps, il est nécessaire de prendre les choses en mains pour lui redonner force et vitalité ! Semis, désherbage, arrosage... Mode d'emploi et conseils de pro pour une pelouse à rendre jaloux les Anglais !
    Si, dès les premiers beaux jours, vous voulez profiter de votre jardin, n'attendez pas l'arrivée du printemps pour prendre soin de votre gazon. Il faut en effet semer à la bonne période pour favoriser une pousse dense et robuste. Le climat de votre région et son taux d'ensoleillement sont également des données importantes à prendre en compte.

    Quand refaire ou planter sa pelouse ?

    Oubliez les saisons d'été et d'hiver pour semer du gazon. Les graines sont comme nous, sensibles à la chaleur et au froid. Lorsque la terre est gelée, le sol devient dur et l'enracinement ne peut en aucun cas se faire. Privilégiez donc le printemps ou l'automne, où la météo est douce et humide à la fois.
    • Si vous habitez dans une région chaude (sud de la France) : semez de préférence de mi-février à mi-mai, ou de septembre à novembre.
    • Si vous habitez dans une région froide : semez plutôt d'avril à juin, ou de mi-août à octobre.
    “Le meilleur moment pour refaire sa pelouse est lorsque la terre atteint environ 15°C. En dessous les graines germent plus difficilement. Mais il existe aussi des semences capables de germer et de se développer à des températures de 5°C. On les utilise surtout pour regarnir les gazons à la fin de l'hiver” nous explique Pierre Alexandre Risser, paysagiste. Il nous détaille la marche à suivre pour refaire son gazon comme un professionnel. Suivez le guide !

    Scarifier son gazon pour le débarrasser de la mousse


    La scarification permet de lutter contre la mousse. Ce procédé consiste à pratiquer des incisions dans le sol afin de déloger mousse et autres végétaux indésirables qui envahissent la pelouse.

    Commencez par utiliser un engrais anti-mousse, une fois par an, à la fin de l'hiver. Dès que la mousse noircit, vous pouvez scarifier votre gazon.
    • Préparez la pelouse en commençant par son nettoyage. A l'aide d'un râteau ou d'un balai de jardin à griffes, retirez les feuilles, petites branches et cailloux qui la parsèment, puis laissez-la bien sécher, vous éviterez ainsi la croissance de champignons.
    • Passez ensuite le scarificateur (à main ou à moteur), afin de retirer la mousse et les déchets végétaux. Vous procéderez en passes croisées pour couvrir toute la surface.

    Le terreautage : préparer le sol


    Le terreautage consiste à répandre du terreau pour améliorer le sol et permettre aux petites graines de germer. “Préparez le lit de semence en travaillant la terre avec un motoculteur rotovator" conseille Pierre Alexandre Risser.

    "La tâche effectuée, laissez, pendant quelques jours, les rayons du soleil sécher les racines des plantes vivaces qui ont envahi le sol. Ensuite arrosez, et laissez germer les graines de gazon existantes. Travaillez de nouveau la terre pour l'aérer, puis épandez un fertilisant naturel (ou du sable de Loire) pour le drainer”.

    Mouillez légèrement en pluie fine puis laissez sécher. Les racines n'aiment pas les sols lourds ou gorgés d'eau. Le sable va permettre d'aérer et d'avoir un sol plus propice au gazon. Aplanissez le terrain au rouleau.

    L'ensemencement : semer dans les règles de l'art


    Griffez légèrement le sol avec une griffe de jardin. Semez à la volée vos graines de gazon si vous avez un petit terrain, ou avec un semoir mécanique dans le cas d'une grande surface.

    Mettez une couche de terreau par-dessus afin de les enfouir, puis nivelez au râteau. Passez le terrain avec un rouleau à gazon une fois le semis terminé. Cette action permettra de plaquer les graines entre les deux couches de terreau.

    “Arrosez en pluie fine jusqu'au flaquage, c'est-à-dire jusqu'à ce que l'eau ne soit plus absorbée par la terre et que se forme une fleur d'eau. Arrosez quotidiennement jusqu'à la levée des graines. Repassez le rouleau lorsque les brins de gazon atteignent 5 cm environ" détaille Pierre Alexandre Risser. "Cette action permet d'écraser le bourgeon terminal tout en favorisant le développement des bourgeons axillaires, et par conséquent de densifier votre gazon. En région parisienne ou au nord de la Loire, il est conseillé de semer d'avril à octobre”.

     
    Combler les trous

    Votre gazon accuse, ici et là, des irrégularités ? Les pelades sont disgracieuses sur les pelouses mais se réparent facilement. Pour cela, grattez la surface, arrosez puis épandez une fine couche de terreau. Semez ici du gazon de regarnissage, qui a l'avantage de pousser vite. Tassez pour bien plaquer les graines et arrosez toujours en pluie fine.

    La première tonte : une remise en forme


    Il faut attendre la mi-avril, lorsque le gazon atteint environ 7 à 9 cm pour commencer à tondre.

    “Affûtez votre lame de tondeuse et réglez la hauteur de tonte à 4 cm" conseille le paysagiste. "La plupart des graines d'adventices annuelles (mauvaises herbes) qui ont germé en même temps que les graines de gazon vont disparaître au bout de 2 à 3 tontes. Tondez une fois par semaine. Arrosez uniquement si cela est nécessaire et faites-le jusqu'au flaquage, de manière à ce que l'eau puisse descendre en profondeur et y entraîner les racines”.

    Procédez à une seconde tonte environ 8 jours après.


    Les conseils du paysagiste


    Pour un beau gazon, le secret est de bien l'entretenir tout au long de l'année. Pierre Alexandre Risser nous donne quelques astuces supplémentaires pour prendre soin de sa pelouse.
    • Le gazon a besoin d'être nourri, prévoyez un apport d'engrais une fois par an.
    • Si vous le pouvez, installez un robot de tonte de mars à octobre. Il effectuera une coupe régulière de votre pelouse, et les déchets naturels seront alors décomposés et viendront nourrir votre gazon.
    • Si vous avez un très grand terrain, ne tondez que les endroits où les circulations se font le plus. Semez le reste en prairies fleuries qui sont, en outre, des réservoirs de biodiversité.
    • N'épandez jamais d'engrais sur une pelouse sèche, attendez la pluie pour le faire. La terre se travaille mieux lorsqu'elle est humide.
    Refaire son gazon : conseils de pro
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic