L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

7 conseils pour bien choisir son radiateur sèche-serviette

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
Mis à jour le 22 octobre 2018
Devenu un incontournable dans les salles de bains, le radiateur sèche-serviette permet de maintenir au chaud le linge, tout en chauffant la pièce. Puissance, énergie, design, accessoires, Maison à part vous donne tous les conseils pour choisir le modèle le mieux adapté à votre utilisation.
Exit le classique radiateur dans la salle de bains, place désormais au radiateur sèche-serviette ! Il apporte un confort d'utilisation dont on pourrait aujourd'hui difficilement se passer. Mais comment bien choisir l'appareil qui convient le mieux à votre usage ? Voici quelques pistes de réflexion.

Comprendre ce qu'est un radiateur sèche-serviette

Dans le terme "radiateur sèche-serviette", chaque mot est important. Il s'agit avant tout d'un appareil destiné à chauffer la pièce, avec une structure qui permet de sécher le linge de bain - ou, pourquoi pas, les torchons dans une cuisine. "Il existe un grand nombre d'appareils pour la salle de bains, mais tous n'ont pas cette double vocation" indique Elisabeth Pierson, chef de groupe marketing communication pour Acova Runthal Zehnder.
Sont donc exclus de cette définition les porte-serviette chauffants, qui ne sont pas suffisamment puissants pour tenir lieu de radiateur. Ce type d'appareil, plus petit, est un accessoire à réserver à une salle de bains déjà équipée d'un système de chauffage.

Choisir l'énergie du sèche-serviette en fonction de l'usage

Il existe trois grandes catégories de radiateurs sèche-serviette. Les premiers, dit "à eau", sont raccordés à la chaudière, qu'elle soit individuelle ou collective. Ils font alors partie du système de chauffage central de la maison. Leur chaleur est douce, mais leur pose nécessite des travaux de plomberie. "Idéal dans le cas d'une rénovation du chauffage de la salle de bains" estime Elisabeth Pierson.
Les radiateurs sèche-serviette les plus courants sont les modèles électriques. "Ce sont les plus simples à poser, par exemple dans le cas d'une extension, lorsque l'on ne veut pas engager trop de travaux" indique Elisabeth Pierson. Ils doivent cependant être installés en tenant compte des zones de sécurité dans la salle de bains. Ces appareils ont en revanche tendance à consommer plus que les précédents.
Enfin, il existe des modèles mixtes, qui combinent les deux énergies. "L'intérêt est de pouvoir continuer à utiliser le sèche-serviette même quand la chaudière est éteinte, à la belle saison" explique Elisabeth Pierson.

Bien calculer la puissance nécessaire pour la pièce

La puissance d'un radiateur dépend du volume de la pièce (c'est-à-dire la surface multipliée par la hauteur sous plafond), mais aussi de son niveau d'isolation, de son aération et du climat de la région. On prévoit en général une puissance de 30 à 35 W/m3.
Par rapport à un radiateur classique, on majore cette puissance de 10% pour choisir un sèche-serviette installé dans une salle de bains. "Les besoins en chaleur sont souvent ponctuels, la température de confort dans la salle d'eau est plutôt de 21 à 22°C et, surtout, les serviette posées sur l'appareil captent des calories, ce qui doit être pris en compte dans le calcul de la puissance" explique Elisabeth Pierson.

Une soufflerie pour booster la température

Il est également possible de choisir des modèles électriques ou mixtes équipés d'une fonction soufflerie. Le radiateur sèche-serviette peut alors devenir ponctuellement un chauffage soufflant, pour booster la température de la pièce en cas de besoin.
Certains fabricants de radiateurs proposent des calculateurs en ligne pour vous aider à choisir la bonne puissance pour votre sèche-serviette.
 
Ne vous fiez pas à la dimension ni à la forme de l'appareil : ces deux caractéristiques sont totalement indépendantes de la puissance du radiateur sèche-serviette. En revanche, "combinez votre besoin en puissance avec la place disponible pour choisir l'appareil idéal" conseille Elisabeth Pierson.

Forme et design d'un radiateur sèche-serviette

Côté esthétique, le radiateur sèche-serviette classique ressemble à une échelle fixée au mur... Et pourtant, le design s'en mêle et les appareils prennent aujourd'hui toutes les formes, les matières et les couleurs possibles ! "Il existe de plus en plus de modèles très beaux et adaptés au style de toutes les salles de bains" estime Elisabeth Pierson.
Outre son style, la forme du sèche-serviette est à prendre en compte, d'une part en fonction de la place disponible, d'autre part en fonction de votre utilisation. Certains modèles sont ouverts sur le côté, pour faciliter la pose des serviette, d'autres pivotent, "ce qui est intéressant pour l'accessibilité", explique Elisabeth Pierson. Estimez également la surface d'étendage de linge dont vous aurez besoin avant de faire votre choix.
"La taille et l'agencement sont des éléments clés pour les familles" insiste la spécialiste. Les appareils de très petites largeurs sont idéaux pour les petites surfaces ou les espaces sous les fenêtres ; ceux de basse hauteur, pour les pièces situées dans les combles. Si vous n'avez pas la place de l'accrocher au mur, optez pour un modèle en claustra, qui se pose sur des pieds.
Enfin, ne négligez pas l'esthétique de la robinetterie thermostatique du radiateur sèche-serviette, qui sera visible !

Fonctionnalités et accessoires d'un radiateur sèche-serviette

L'une des fonctionnalités les plus appréciées dans le radiateur sèche-serviette est la programmation. Elle vous permet de fixer, à distance ou à l'aide d'un boitier fixé au mur, les heures auxquelles l'appareil se déclenchera. Idéal pour bénéficier d'une salle de bains à la bonne température et une serviette toute chaude au moment de prendre votre douche !
Mais il existe également d'autres petits accessoires pour votre sèche-serviette : les patères, pour accrocher les peignoirs par exemple, et les barres ou anneaux porte-serviette, pour augmenter la surface d'étendage. "Dans certains modèles, ils sont vendus séparément, dans d'autres non" précise Elisabeth Pierson.

Combien coûte un radiateur sèche-serviette ?

Le prix d'un radiateur sèche-serviette dépend de sa puissance et de la complexité de son modèle (pivotant, petite largeur, style, etc.), mais aussi du nombre d'accessoires, ou encore de la présence ou non d'un système de programmation.
Les premiers prix (400 W) commencent à 50 € environ, mais le prix moyen est d'environ 300 € pour un modèle de couleur plus puissant (800 à 1000 W). Les appareils les plus designs sont les plus chers : leur prix tourne autour de près de 2.000 € !
7 conseils pour bien choisir son radiateur sèche-serviette
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic