L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Faire appel à un agent immobilier

Par Rouba Naaman
,
le 8 juin 2011
Selon la dernière étude publiée par Ifop pour Guy Hoquet Immobilier, les agents immobiliers sont considérés comme fiables par une large majorité des Français. Mais que peut-on demander exactement à un agent immobilier ? Quelles sont les obligations associées et, bien sûr, combien ça coûte ? Les réponses à toutes vos questions dans notre fiche pratique.
La quatrième édition de l'étude Ifop pour le réseau immobilier Guy Hoquet est plutôt prometteuse pour les agences immobilières. Publié mardi 7 juin 2011, le sondage dévoile que les Français estiment le travail des professionnels de l'immobilier, malgré un net essor des sources d'informations alternatives.
La crise n'entame pas les projets immobiliers des Français : 44% d'entre eux se disent susceptibles de réaliser au moins une opération immobilière dans l'année à venir. Parmi eux, 71% déclarent avoir l'intention de s'adresser à une agence, et 78% considèrent comme fiables les échanges avec les professionnels du secteur. Des proportions en nette hausse par rapport aux années précédentes.

Un regain de confiance notable

Les agents immobiliers bénéficient, en effet, d'une image rassurante auprès des consommateurs. Les Français se tournent vers des agences parce qu'elles leur inspirent confiance (35%), qu'elles connaissent le marché local (30%), qu'elles pratiquent des prix attractifs (30%) et pour la diversité de leur offre (27%). "Dans un environnement de surinformation et d'incertitude sur le marché, les Français expriment le besoin d'être accompagnés et rassurés par des valeurs clés" estime le réseau Guy Hoquet.
Car, parmi les traditionnelles sources d'annonces immobilières (les vitrines des agences pour 47% des personnes interrogées, les journaux pour 46%), Internet creuse son trou, et depuis quelques années déjà. C'est un mode d'information pour 35% des Français, en particulier les cadres supérieurs. En outre, 71% des consommateurs seraient intéressés par un espace client accessible sur Internet, pour suivre l'évolution de leur projet immobilier.

Les Français réclament des services complémentaires

D'autres services d'accompagnement intéressent les futurs acheteurs et vendeurs : conseils en matière de fiscalité (70%) ou de financements, présentation de professionnels de l'amélioration des performances énergétiques (63%) et aide à la réhabilitation, élaboration de plans d'aménagement intérieur, aide au déménagement, etc.
Aux yeux des Français, le travail des agents immobiliers dépasse donc la simple mise en relation entre acheteurs et vendeurs. Après la transaction, les consommateurs souhaitent un suivi concernant la valeur de leur bien (52%) ou l'évolution du marché (40%). Ils sont également de plus en plus exigeants, selon l'enquête. 82% des personnes interrogées seraient encouragées à confier leur bien en exclusivité à une agence en échange d'un prix de vente garanti, et 76% d'un délai de vente garanti. 63% se disent intéressées par une assistance et un suivi garantis.
Vous souhaitez en savoir plus sur le rôle de l'agence immobilière ? Découvrez les réponses à toutes vos questions sur les agents immobiliers en pages suivantes.

Le DPE, de mieux en mieux connu

Selon l'enquête Ifop, le diagnostic de performance énergétique (DPE) est de mieux en mieux connu par les particuliers (78% des personnes interrogées). Il est même considéré comme important pour 82% des Français ! Une grande majorité (82%) estime qu'il permettra d'améliorer la performance énergétique des logements à long terme, et 67%, d'inciter les propriétaires à rénover leur bien. Si près d'une personne interrogée sur deux souhaite plus d'informations sur le DPE, 70% se disent prêts à payer plus cher pour un bien dont la consommation d'énergie est plus faible.
Faire appel à un agent immobilier

Comment choisir son agent immobilier ?

Un agent immobilier est un professionnel, et son travail est réglementé par la loi Hoguet. Il doit posséder une carte professionnelle, délivrée par la préfecture après vérification de plusieurs points, comme l'aptitude professionnelle, l'absence de condamnations pour délit d'escroquerie, et la souscription d'une assurance responsabilité professionnelle.
Attention aux charlatans, qui sont plus de simples intermédiaires, parfois vendeurs de listes, que de vrais professionnels de l'immobilier. Une astuce pour vous assurez que vous avez bien affaire à un agent immobilier : le numéro de sa carte professionnelle, ainsi que le montant de sa garantie financière et les nom et adresse de son garant, doivent être affichés dans l'agence.
L'agent immobilier professionnel vous fera obligatoirement signer un mandat écrit (voir page 6), selon un modèle type fixé par arrêté ministériel, et ce même s'il s'agit d'un simple mandat de recherche. Il est limité dans le temps - sans quoi il est considéré comme nul - et doit indiquer le montant de la commission due à l'agent (voir page 4).
Découvrez les rôles de l'agent immobilier en page suivante.
Comment choisir son agent immobilier ?

Que peut-on demander à l'agent immobilier ?

Agence immobilière
Agence immobilière © MAP
La mission de l'agent immobilier ne se limite pas à la mise en contact des acheteurs et des vendeurs, et à l'organisation des visites. Son rôle de conseil est crucial dans la transaction. Il doit pouvoir répondre aux questions aussi bien du vendeur que de l'acheteur potentiel, et être loyal envers les deux parties. Il se doit notamment de diriger l'acheteur vers un spécialiste s'il soupçonne la présence de vices dans le bien.
L'agent évalue le bien pour le mettre sur le marché au prix le plus juste, conseille le vendeur sur les éventuelles modifications à y apporter, et l'informe sur le respect des normes et sur le déroulement de la vente. Il peut, par exemple, mettre en lien le vendeur avec des artisans, un notaire ou un conseiller juridique.
La mission de l'agent peut également être étendue à la négociation du prix de vente du bien, et la rédaction d'un avant-contrat qui engage officiellement les deux parties.
En page suivante, tout sur la commission de l'agent immobilier.
Que peut-on demander à l'agent immobilier ?

Combien ça coûte ?

Combien ça coûte ? - Agence immobilière
Combien ça coûte ? - Agence immobilière © MAP
Passer par une agence pour conclure une transaction immobilière a un coût, pour le vendeur ou pour l'acheteur. Les prix sont libres, mais doivent être obligatoirement affichés à l'entrée de l'agence (en vitrine le cas échéant). Par ailleurs, le mandat écrit (voir page 6) doit indiquer la rémunération de l'agent et la partie qui devra s'en acquitter.
En général, la commission s'élève à environ 4 à 15% du prix du bien, avec des taux souvent dégressifs. La plupart des professionnels acceptent de négocier leurs honoraires à la baisse pour encourager les vendeurs à mettre leur bien en agence. Si la rémunération est due par l'acheteur, elle doit être indiquée dans l'annonce immobilière, toutes taxes comprises. Dans tous les cas, elle sera également inscrite dans le compromis de vente.
Le règlement n'est pas dû avant qu'un acte authentique (compromis de vente ou acte de vente) ne soit signé. Attention : en cas de renonciation à la vente au dernier moment, alors que le processus auprès d'un acheteur est bien avancé, l'agent immobilier pourra demander une compensation à la partie qui abandonne le contrat.
Toutes les réponses à vos questions en pages suivantes.
Combien ça coûte ?

Puis-je me passer d'un agent immobilier ?

Rien ne vous oblige à passer par un agent immobilier pour mettre en vente ou acheter un bien, quel qu'il soit. Vous pouvez tout à fait passer par un notaire ou par des sites ou journaux publiant des annonces immobilières de particuliers. C'est d'ailleurs le moyen le plus répandu ! La diffusion des annonces est le plus souvent gratuite, et, lorsqu'elle ne l'est pas, elle revient beaucoup moins cher que de passer par une agence immobilière.
En revanche, cette solution implique une réelle disponibilité du particulier vendeur. Il faut s'occuper de diffuser son annonce dans la presse immobilière, l'actualiser au besoin. Il est surtout nécessaire de s'occuper soi-même des visites. De même, lorsque vous achetez un bien directement mis en vente par un particulier, vous devrez vous organiser directement avec lui pour les visites.
Plus délicat encore, le vendeur devra déterminer seul le prix de son bien. Certains utilisent les devis gratuits proposés par les agences pour évaluer la valeur du bien, mais l'exercice est périlleux. Côté acheteur, même si, là encore, on fait l'économie des frais d'agence, on ne bénéficie pas des différentes compétences de l'agent immobilier.
Tout sur le mandat obligatoire en page suivante.
Puis-je me passer d'un agent immobilier ?

Si j'ai fait appel à un agent immobilier, puis-je changer d'avis ?

Si vous choisissez de faire appel à un agent immobilier pour la vente de votre bien, vous devrez obligatoirement signer un mandat écrit, simple ou exclusif. Ce contrat donne tout pouvoir au professionnel pour qu'il propose votre bien à la vente, en fasse la publicité et vous propose des acheteurs potentiels. Cela lui permet également de pouvoir toucher une commission sur la vente, payée le plus souvent par l'acquéreur.
Signer un mandat simple permet de multiplier les annonces dans différentes agences. Il doit en être précisé la durée, sous peine de nullité. Le mandat exclusif confie entièrement la vente à l'agent : si vous trouvez un acheteur par vos propres moyens, la commission devra quand même lui être versée. Le mandat exclusif est irrévocable pendant trois mois, et peut ensuite être annulé par envoi d'une lettre recommandée avec accusé de réception.
En revanche, que vous soyez acheteur ou vendeur, vous ne pouvez plus contourner l'agence immobilière une fois que la transaction est lancée. Autrement dit, si l'agent a été l'intermédiaire, en vous faisant par exemple visiter le bien, vous n'avez plus le droit de contacter le vendeur sans passer par lui. Signer la vente derrière le dos de l'agent immobilier pourrait même vous valoir des soucis avec la justice ! Dans tous les cas, la commission de l'agent lui est due.
Si j'ai fait appel à un agent immobilier, puis-je changer d'avis ?
Nous vous recommandons

Quel que soit son âge, votre maison peut être rénovée au point de devenir un bâtiment basse consommation, ou BBC. Avec, pour objectif, une réduction de vos factures énergétiques, mais également un meilleur confort de vie dans une habitation bien tempérée.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic