L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Chambord, 500 ans et de nouveaux projets

Par G.N.
,
le 21 janvier 2019
Chambord
Chambord © Sophie Lloyd - Wikimedia CC
En 2019, le château de Chambord fêtera son demi-millénaire. Suscitant toujours autant de fascination et d'admiration, le joyau de François 1er est lancé dans plusieurs chantiers d'ampleur. Un chai, signé Jean-Michel Wilmotte, sera également construit sur le domaine.
Niché au cœur du plus grand parc forestier clos d'Europe, Chambord, le plus vaste château de la Loire, est l'œuvre de la volonté de François 1er qui a supervisé son édification à partir de 1519. Il se dit que son plan, géométrique et régulier, aurait été inspiré par Léonard de Vinci. Ses dimensions et son extrême raffinement architectural lui valent une place à part dans le patrimoine français, avec une inscription sur la première liste des monuments historiques de 1840.
Pour son 500e anniversaire, cette résidence royale continue de se réinventer. Jean d'Haussonville, le directeur général, déclare : "Sous l'apparence d'une diversité qui recoupe distinction entre nature et architecture, tous les projets se relient comme les boucles d'une cordelière dans la notion d'une utopie à l'œuvre, réalisée dans un lieu défini et tendue vers un perpétuel recommencement de la vie. Loin d'être tourné sur soi et le passé, le Chambord des 500 ans s'adresse au monde, comme le voulaient ses concepteurs, comme le permet le patrimoine qui se transmet comme un message à déchiffrer".
En 2019, plusieurs chantiers seront donc lancés pour faire vivre la magie des lieux. Les travaux du mur d'enceinte de 32 km de long, qui a permis au domaine de conserver ses dimensions d'origine cinq siècles durant, seront menés par des ouvriers en qualification et en insertion. De jeunes professionnels se spécialisant dans la restauration de monuments historiques seront associés au projet, encadrés par des experts du métier. La vitesse de progression sera lente : le premier objectif vise à restaurer 10 km de murs en six ans. Chaque année, ce seront entre 12 et 24 personnes qui seront formées.
Second chantier phare, celui de la dorure des lanternons, pour leur rendre leur apparence originelle, telle que François 1er et Charles Quint les virent en 1539. Le domaine de Chambord précise : "Ses dorures évoquent le caractère quasi-céleste de la cité idéale et rappellent la nature royale de l'édifice". C'est l'architecte en chef des monuments historiques, Philippe Villeneuve, qui sera chargé de cette délicate mission. La splendeur originelle des ornements de plomb richement ouvragés, disparus après la Révolution, sera ainsi restituée.
Lanternons
Lanternons © Domaine de Chambord
 
Un chai indispensable pour élaborer un vin portant le nom du château
Un dernier chantier, de construction celui-là, sera confié à Jean-Michel Wilmotte, qui était déjà intervenu dans le domaine lors de la rénovation-extension de l'hôtel du Relais de Chambord. A un kilomètre du château, sera édifié un chai pour y produire du vin biologique, issu de cépages historiques replantés sur place depuis 2015. Environ 70.000 bouteilles seront produites annuellement et rapporteront un million d'euros de revenus nets.
Le projet de W&A se veut, lui aussi, respectueux de l'environnement (et du patrimoine) mais résolument contemporain. De forme circulaire, revêtu de bois, il symbolisera le vin et sera particulièrement intégré dans le site, avec des efforts de végétalisation des espaces extérieurs. Il s'agira d'une exploitation véritable, utile à l'économie de Chambord doublé d'une mission de conservation du patrimoine naturel et d'une illustration des engagements écologiques du domaine.
Chai de Chambord
Chai de Chambord © Wilmotte & Associés
 
Le directeur général conclut : "Les 500 ans achèvent et rouvrent un cycle de transformations, pour Chambord et pour l'équipe que nous constituons. La clef de ce cycle est à rechercher dans l'interprétation de Chambord, comme on interprète une œuvre en musique selon la stricte lecture d'une partition. Notre bilan procède d'une préoccupation fondamentale, comprendre et faire advenir ce qu'est Chambord dans son identité profonde. Cette réflexion sur l'essence a inspiré notre projet d'établissement, elle précède et accompagne notre action".
Chambord, 500 ans et de nouveaux projets
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic