Quel matériau pour ma clôture : prix, avantages, inconvénients...

    Publié le 8 avril 2021 par Emma Zrour
    La clôture, c'est la première chose que l'on voit avant de découvrir une maison. C'est elle surtout qui préserve votre intimité et sécurise votre habitation. Aussi utile que décorative, elle peut être en bois, en PVC, en fer forgé, en aluminium, ou même végétale. Matériau, prix, avantages, inconvénients... Conseils pour faire le bon choix.
    Clôturer son terrain n'est pas une obligation, mais peut présenter de nombreux avantages. Une clôture permet en effet de délimiter un lieu ou de marquer un passage. Elle présente également d'autres atouts tout aussi appréciables, comme se préserver des regards indiscrets des voisins et des passants.

    Autre point très important : la sécurité. Une clôture permet à vos enfants de jouer tranquillement à l'intérieur du jardin. Elle prévient, ou retarde, aussi toute intrusion (humaine ou animale) sur votre propriété. Il est donc primordial de bien choisir sa clôture, et de privilégier un modèle résistant, suffisamment haut, mais aussi facile d'entretien, et dont l'esthétique accompagnera élégamment le style de votre maison.

    Clôture : que dit la législation ?

    L'article 647 du code civil donne le droit de clôturer une propriété. Cependant, renseignez-vous auprès de la mairie de votre lieu d'habitation afin de connaître les règles éventuellement prévues par le plan local d'urbanisme, comme la hauteur à respecter, les matériaux ou les couleurs qui sont autorisés ou non, ou encore s'il est nécessaire de déposer une déclaration préalable de travaux (dans le cas d'une zone classée par exemple).

    En l'absence de réglementation locale particulière, la loi prévoit également que les clôtures doivent respecter une certaine hauteur : 2,60 m dans les communes de moins de 50 000 habitants, et 3,20 m dans les communes de plus de 50 000 habitants.

    Attention : votre clôture doit également être posée dans la limite de votre terrain. Vous ne pouvez pas empiéter sur la parcelle de votre voisin sans l'avertir. Pensez donc à bien respecter les distances. Dans le cas d'une clôture mitoyenne, il vous faudra tomber d'accord avec lui et prévoir précisément les modalités de la réalisation de la construction.

    Quel matériau choisir pour sa clôture ?

    Choisir le bon matériau est évidemment essentiel. Il existe en effet une multitude de solutions. Les clôtures peuvent être ouvragées ou planes, ajourées ou pleines, en panneaux de bois, en PVC, en matériau composite, en aluminium, elles peuvent également être végétales ou encore en simple grillage...

    Difficile de s'y retrouver et de faire le bon choix. Pour cela, commencez par définir quels sont vos besoins (vous voulez une clôture pour sécuriser votre terrain, ou quelque chose de très esthétique pour mettre en valeur votre maison) mais aussi votre budget. Le grillage sera évidemment moins cher que le bois, et le PVC plus abordable que le fer forgé, mais le rendu ne sera pas le même.

    Enfin, gardez à l'esprit qu'une clôture se trouve sans cesse soumise aux intempéries et agressions climatiques, particulièrement en bord de mer. Il sera donc nécessaire de l'entretenir au minimum une fois par an, en particulier si vous optez pour du bois ou du fer forgé.

    Une clôture grillagée


    Clôture grillagée
    Clôture grillagée © Leroy Merlin
     
    La clôture grillagée se présente sous forme panneaux ou en rouleaux. Dans les deux cas, elle est simple à poser et délimite facilement le terrain. Au niveau sécurité, elle empêchera vos enfants et animaux de compagnie de s'échapper de votre jardin, mais n'empêchera guère les intrusions.

    Avantages : c'est la solution la plus rapide et la plus économique. Le grillage ne demande pas ou peu d'entretien, et se retire facilement si vous souhaitez poser quelque chose de plus solide.

    Inconvénients : le grillage ne vous protège pas des curieux, sauf si vous y faites pousser des arbustes ou y adosser des canisses, ni des intrusions car elle se coupe facilement. De plus, la clôture grillagée n'est pas le modèle le plus esthétique malgré son coloris vert qui lui permet de se fondre dans le paysage.

    Prix : il faut compter une moyenne de 10-15 € le mètre linéaire pour un grillage en rouleau.

    Une clôture en bois


    Panneaux de clôture en pin Arifi, Point.P
    Panneaux de clôture en pin Arifi, Point.P © Point.P
     
    Esthétique et très résistante, la clôture en bois se présente sous forme de panneaux pleins ou de barrières, déclinés dans des styles différents. Elle protège également votre jardin du vent, mais offre des caractéristiques diverses selon les essences. Très esthétiques, les panneaux tressés en pin ou en noisetier se montrent trop légers dans les régions très venteuses. La clôture en pin est apprécié pour son style rustique, mais sécurise moins bien votre habitation. Le bois massif reste le plus avantageux malgré son entretien.

    Avantages : durable, esthétique, le bois est aussi robuste que décoratif, et offre un choix de couleurs et de styles (moderne, classique, scandinave).

    Inconvénients : son prix peut être élevé en fonction du type de bois, et il nécessite un entretien annuel régulier.

    Prix : variable selon l'essence du bois (le pin étant le moins onéreux), compter entre 150 et 250 €.

    Une clôture en aluminium


    Clôture en aluminium Briz, Kostum
    Clôture en aluminium Briz, Kostum © Kostum
     
    C'est le “must” des clôtures au point de vue sécurité et occultation. Elle propose également un design travaillé, qui se fond facilement dans un décor moderne.

    Avantages : la clôture en aluminium délimite efficacement le terrain, elle isole du vent et se montre résistante dans le temps. Elle offre également un large choix de couleurs.

    Inconvénients : ses lignes modernes ne se marient pas à tous les styles. La pose nécessite de faire appel à des professionnels.

    Prix : plus ou moins élevés en fonction du modèle choisi. Compter entre 150 et 400 € le mètre linéaire (en fonction de l'épaisseur).

    Une clôture en fer forgé


    Clôture en fer forgé
    Clôture en fer forgé © iStock
     
    Le fer forgé est un matériau robuste et intemporel, qui possède tout le charme du style classique. Il existe trois types de clôture : en fer forgé ajouré, en panneaux pleins, ou sur-mesure.

    Avantages : le fer forgé est un matériau plébiscité pour son élégance mais aussi sa solidité. Ce type de clôture peut se poser sur un soubassement en pierre, en briques ou en parpaings, on parlera alors d'une clôture mixte.

    Inconvénients : le fer forgé demande un entretien régulier, avec le passage de produits antirouille et anticorrosion. Il n'est, généralement, pas occultant, et demande aussi un délai de fabrication plus long.

    Prix : les clôtures en fer forgées peuvent être réalisées sur-mesure, leur prix sera donc plus élevé. Compter entre 150 à 500 € le mètre.

    Une clôture en PVC


    Clôture en PVC, Castorama
    Clôture en PVC, Castorama © Castorama
     
    C'est le matériau le plus plébiscité. Le PVC est pratique et robuste. Ce type de clôture est aussi moins chère que de l'aluminium ou du fer forgé, mais plus onéreuse que les grillages ou le bois.

    Avantages : résistant, le PVC protège également très bien des regards extérieurs. Simples d'utilisation et facile à poser, certains modèles imitent aussi parfaitement le bois.

    Inconvénients : le PVC a tendance à jaunir avec le temps. Il nécessite donc un minimum d'entretien, retirer les mousses envahissantes par exemple, pas toujours esthétiques. Son niveau de sécurité est également jugé insuffisant.

    Prix : le PVC est un matériau bon marché, compter entre 50 et 100 € le mètre.

    Une clôture en béton


    Clôture en béton Mehat, Point.P
    Clôture en béton Mehat, Point.P © Point.P
     
    Le béton est un matériau intéressant, car il peut se déployer sur des grandes largeurs et hauteurs. De plus, il résiste très bien aux intempéries et à la pollution.

    Avantages : résistant, durable, économique, le béton sécurise parfaitement votre habitation. C'est aussi un bon isolant phonique et thermique. Il se marie facilement avec d'autres matériaux ou avec une clôture végétale.

    Inconvénients : attention, si le béton a été mal réalisé, il pourrait se fissurer. Il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour éviter ce genre de problème.

    Prix : il varie selon les dimensions, compter entre 60 et 150 € le mètre.

    Une clôture composite


    Clôture composite Althéa, Lapeyre
    Clôture composite Althéa, Lapeyre © Lapeyre
     
    Le composite est un matériau proche du bois. Il est composé de 50% de fines particules de bois et de 50% de déchets en plastique recyclé. Contrairement au bois, il conserve sa couleur d'origine et peut être personnalisé avec différents décors.

    Avantages : très résistant, il ne craint pas les intempéries ni les UV. On apprécie aussi son style contemporain, qui se marie très bien avec d'autres matériaux, offrant ainsi de multiples options.

    Inconvénients : il nécessite un minimum d'entretien. Prévoir de le lessiver en moyenne 2 fois par an, ainsi qu'un traitement anti-mousse.

    Prix : compter de 100 à 220 € le m2.

    Une clôture végétale


    Une haie en guise de clôture végétale
    Une haie en guise de clôture végétale © iStock
     
    Comme un rideau de verdure autour de votre maison, la clôture végétale est à la fois esthétique, naturelle et écologique.

    Avantages : discrète, elle est le prolongement naturel de votre extérieur. Elle permet aussi de vous préserver des regards indiscrets.

    Inconvénients : il faut se montrer patient et lui laisser le temps de pousser. Une clôture végétale est aussi vulnérable aux températures extrêmes et doit être arrosée. Mieux vaut faire appel à un jardinier pour harmoniser la coupe des haies.

    Prix : compter 50 €/m en moyenne.


    Merci à Romain Claeys, Responsable Marketing & Développement produits chez Protac, et à Maxime Cailleret, responsable e-marketing chez Forestia, pour leurs conseils.
    Quel matériau pour ma clôture : prix, avantages, inconvénients...
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic