L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Téléviseurs : comprendre la technologie OLED

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 16 novembre 2015
La technologie OLED permet d'obtenir des écrans de télévision souples, et une image très bien contrastée et la plus naturelle possible. Malgré son prix encore élevé, c'est l'un des systèmes prometteurs pour l'avenir des téléviseurs. Découvrez ses intérêts et ses inconvénients.
Nos salons seront-ils bientôt tous équipés d'un écran incurvé contrôlable à distance ? C'est ce que promet la toute dernière technologie OLED. Grâce à des diodes électroluminescentes organiques, souples et légères, les écrans deviennent courbes et tentent d'offrir la plus belle image possible.
Elle est devenue presque consensuelle dans les salons les plus techniques, comme le célèbre CES de Las Vegas. Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez sur cette technologie innovante.

La technologie OLED, comment ça marche ?

On connaissait les écrans LCD (à cristaux liquides) et LED (diodes électroluminescentes). Ces deux technologies utilisent un système de rétroéclairage de l'écran, c'est-à-dire qu'une source lumineuse unique, placée derrière l'écran, éclaire l'ensemble des cellules. Chaque pixel est équipé de plusieurs filtres qui absorbent ou non cette lumière, pour donner une image composée de millions de couleurs. Le pixel qui apparaît noir a absorbé toute la lumière émise.
La technologie OLED (diode électroluminescente organique) abandonne le rétroéclairage. Chaque pixel émet sa propre lumière, indépendamment des autres. Le pixel qui apparaît noir est tout simplement éteint, alors que ses voisins peuvent apparaître blancs, rouges ou bleus. "La structure de l'écran est beaucoup plus simple, ce qui permet de créer un téléviseur de très faible épaisseur", nous explique Agnès Vaffier, chef de produit TV chez LG Electronics.

"Contraste infini", "noir parfait" et finesse de l'écran

Pour obtenir un pixel noir, l'écran OLED se contente de l'éteindre. "C'est ce qui permet d'obtenir un contraste dit 'infini', avec des noirs très profonds", insiste Agnès Vaffier. Les détails dans les zones sombres sont donc mieux visibles, et les couleurs plus riches.
La réactivité des cellules, c'est-à-dire la vitesse à laquelle elles passent d'une couleur à l'autre, est meilleure (0,1 ms contre 2 ms pour les écrans LCD). L'image est donc plus nette, plus précise et plus naturelle.
Les écrans OLED offrent un meilleur angle de vision. Assis sur le côté du téléviseur, vous verrez l'image aussi bien - ou presque - qu'en face de celui-ci. "L'image est constante car elle ne dépend plus du sens de la lumière", précise Agnès Vaffier.
Enfin, grâce à sa simplicité, le système OLED permet de créer des dalles très fines (jusqu'à 1 mm pour un prototype de LG Electronics), flexibles et légères. Ce qui permet aux fabricants de proposer des écrans incurvés... et d'imaginer de nombreuses utilisations futures de cette technologie. Pourquoi pas un écran fin comme un papier peint, à aimanter sur le mur ?

Prix et durée de vie d'un téléviseur OLED

Lors de la sortie des premiers téléviseurs en 2012, l'écran OLED a été critiqué pour sa durée de vie plus courte que ses concurrents. Chaque pixel étant autonome, il est en effet susceptible de s'épuiser plus vite que ses voisins. "Aujourd'hui, les derniers modèles offrent 30.000 heures de visionnage, soit 20 ans d'utilisation moyenne", répond Agnès Vaffier. Reste que les dalles vieillissantes perdent parfois en luminosité
Comme souvent dans les nouveaux systèmes high-tech performants, le prix est un frein massif à l'achat. Comptez un peu moins de 2.000 € pour un écran 55", et jusqu'à 25.000 € pour un modèle 77" incurvé ! Lors du lancement des premiers écrans, les prix étaient même cinq fois plus élevés, à cause de la complexité de fabrication. Aujourd'hui, avec le perfectionnement de la technologie, les concurrents des précurseurs de l'OLED arrivent sur le marché. On peut prédire, donc, que ces prix devraient continuer leur baisse à l'avenir.
Article mis à jour le 8 mars 2017.
Téléviseurs : comprendre la technologie OLED
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic