L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

MaPrimeRénov' : combien pouvez-vous toucher pour rénover votre logement ?

Par Stéphanie Thibault
,
le 6 octobre 2020
MaPrimeRénov : tout savoir sur la nouvelle aide à la rénovation
MaPrimeRénov : tout savoir sur la nouvelle aide à la rénovation © iStock
Désormais accessible à tous les foyers, MaPrimeRénov' vise à aider les Français à financer leurs travaux de rénovation énergétique. Les nouveaux barèmes viennent d'être précisés. Combien pouvez-vous espérer ? On fait le point.
Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov' doit se substituer entièrement au Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Le gouvernement a récemment étendu les contours de ce dispositif dans le cadre de son plan de relance, et lui consacre 2 milliards d'euros supplémentaires. Comme annoncé précédemment, depuis le 1er octobre MaPrimeRénov' est désormais accessible à l'ensemble des propriétaires, qu'ils occupent leur logement ou qu'ils le mettent en location, mais aussi aux copropriétés.

Les conditions de ressources ont également été supprimées, et MaPrimeRénov' peut être cumulée avec d'autres aides, comme les certificats d'économie d'énergie (CEE), les aides versées par Action logement, ou encore celles distribuées par les collectivités locales. Le montant de la prime, en revanche, dépend des revenus de chaque foyer. Des barèmes qui viennent d'être précisés par les pouvoirs publics.

Montant de MaPrimeRénov' : 4 profils différents


Pour déterminer le montant de la prime, 4 profils ont été identifiés : MaPrimeRénov' Bleu (foyers les plus précaires), MaPrimeRénov' Jaune, MaPrimeRénov' Violet et MaPrimeRénov' Rose (foyers les plus aisés). A chacun correspond un plafond de revenus, différent selon que l'on habite en Ile-de-France ou ailleurs.

Plafond de ressources en Ile-de-France
(revenu fiscal de référence)

Nbre de pers. composant le foyer  
MaPrimeRénov'
Bleu
 
MaPrimeRénov' Jaune
 
MaPrimeRénov' Violet
 
MaPrimeRénov'
Rose
1 jusqu'à 20.593 € jusqu'à 25.068 € jusqu'à 38.184 € > 38.184 €
2 jusqu'à 30.225 € jusqu'à 36.792 € jusqu'à 56.130 € > 56.130 €
3 jusqu'à 36.297 € jusqu'à 44.188 € jusqu'à 67.785 € > 67.585 €
4 jusqu'à 42.381 € jusqu'à 51.597 € jusqu'à 79.041 € > 79.041 €
5 jusqu'à 48.488 € jusqu'à 59.026 € jusqu'à 90.496 € > 90.496 €
Par personne supplémentaire + 6.096 € + 7.422 € + 11.455 € + 11.455 €


Plafond de ressources hors Ile-de-France
(revenu fiscal de référence)

Nbre de pers. composant le foyer  
MaPrimeRénov'
Bleu
 
MaPrimeRénov' Jaune
 
MaPrimeRénov' Violet
 
MaPrimeRénov'
Rose
1 jusqu'à 14.879 € jusqu'à 19.074 € jusqu'à 29.148 € > 29.148 €
2 jusqu'à 21.760 € jusqu'à 27.896 € jusqu'à 42.848 € > 42.848 €
3 jusqu'à 26.170 € jusqu'à 33.547 € jusqu'à 51.592 € > 51.592 €
4 jusqu'à 30.572 € jusqu'à 39.192 € jusqu'à 60.336 € > 60.336 €
5 jusqu'à 34.993 € jusqu'à 44.860 € jusqu'à 69.081 € > 69.081 €
Par personne supplémentaire + 4.412 € + 5.651 € + 8.744 € + 8.744 €


Le dispositif MaPrimeRénov' prévoit également un système de surprime, destiné à encourager les travaux de rénovation plus ambitieux, à savoir ceux permettant un gain énergétique de 55 % pour le logement rénové. Ce forfait de rénovation globale est assorti de deux bonus supplémentaires : un bonus "sortie de passoire" pour les logements énergétiquement mal classés, et qui sortiront ainsi de la catégorie F ou G, et un bonus "Bâtiment basse consommation" pour ceux qui atteindront ainsi l'étiquette A ou B.

Quels sont les travaux concernés ?


Sont éligibles les travaux dont le contrat a été signé dès le 1er octobre 2020, même si la prime sera versée en janvier 2021. Faire isoler sa maison (combles, murs, planchers, fenêtres), installer un nouveau système de ventilation, remplacer son système de chauffage...

Le montant de la prime pour le remplacement d'une vieille chaudière au fioul par une chaudière à granulés peut ainsi s'élever à 10.000 € pour un profil MaPrimeRénov' Bleu, 4.000 € pour l'installation d'une pompe à chaleur air/eau, 100 € par équipement pour la rénovation des fenêtres et vitrages, ou encore 500 € pour un audit énergétique.
  • A titre d'exemple, un couple avec deux enfants habitant dans la Creuse et ayant des revenus annuels de 30.500 € (MaPrimeRénov' Bleu) peut ainsi espérer recevoir une aide de 15.900 € pour le remplacement de sa chaudière au fioul par une chaudière à granulés, pour un coût total des travaux de 18.000 €. Dans le détail, il pourra bénéficier de 10.000 € au titre de MaPrimeRénov', d'un bonus "sortie de de passoire" de 1.500 € et d'un Certificat d'économie d'énergie (CEE) de 4.400 € dans le cadre du coup de pouce chauffage.
  • Un couple avec trois enfants vivant en Gironde, avec 41.000 € de revenus annuels (MaPrimeRénov' Jaune), pourra toucher 12.100 € d'aide financière pour remplacer une chaudière à gaz par une pompe à chaleur air/eau et faire installer une ventilation double flux (montant total des travaux : 18.000 €). Plus concrètement : 6.000 € dans le cadre de MaPrimeRénov', 4.600 € de CEE et 1.500 € de bonus "Bâtiment basse consommation", les travaux ayant ici permis de faire passer le logement d'une étiquette énergétique C à une étiquette B.
  • Un couple avec un enfant vivant dans le Morbihan avec 50.200 € de revenus annuels (MaPrimeRénov' Violet), pourra bénéficier d'une aide de 13.500 € dans le cadre d'un projet de rénovation globale, incluant l'isolation des combles et des murs par l'extérieur, et le remplacement d'une chaudière à gaz par une pompe à chaleur air/eau. Montant total des travaux : 39.700 €. Le montant de MaPrimeRénov' sera ici de 7.000 €, auxquels s'ajoutent 6.500 € de CEE.
  • Pour calculer le montant de l'aide financière pouvant être obtenue, un simulateur en ligne, Simul'aides, est accessible sur le site www.faire.gouv.fr.

MaPrimeRénov' : et les copropriétés ?


Les copropriétés sont elles aussi éligibles au dispositif MaPrimeRénov'. L'Etat souhaite en effet accélérer la rénovation énergétique des 9,7 millions de logements collectifs. L'aide sera directement versée au syndicat de copropriété pour des travaux visant l'amélioration des parties communes. Pour en bénéficier, les copropriétés (comprenant au minimum 75 % de résidences principales) devront réaliser des travaux permettant un gain énergétique de 35 %.

Le financement pour les parties communes s'élève à 25 % du montant des travaux, avec un plafond de 3.750 euros à multiplier par le nombre de logements. Le financement de l'accompagnement peut, lui, être subventionné à hauteur de 30% de la prestation, dans la limite de 180 € par logement. Les bonus "sortie de passoire énergétique" et "Bâtiment basse consommation" sont ici de 500€ par logement. Comme pour les particuliers, ces aides sont cumulables avec les Certificats d'économie d'énergie.

A titre d'exemple, une copropriété de 100 logements, situé à Nanterre, avec une étiquette énergétique F peut bénéficier de 645.600 € pour des travaux de rénovation globale (isolation thermique par l'extérieur et ventilation, faisant ainsi passer le bâtiment en classe D (soit 38 % de gain énergétique) pour un montant total des travaux estimé à 1,18 million d'euros.

Une copropriété de 19 logements classée E, située à Saint-Etienne, pourra espérer une aide de 134.850 € pour une rénovation globale permettant un gain énergétique de 61 % et un coût total des travaux estimé à 250.000 €.

Comment demander MaPrimeRénov' ?


Les demandes d'aide se font directement sur le site www.maprimerenov.gouv.fr.

Après avoir identifié les travaux à réaliser, avoir vérifié qu'ils sont éligibles au dispositif, et demandé des devis, il vous suffit de créer un compte sur la plateforme. La demande de subvention s'effectue en ligne. Une fois les travaux réalisés par un artisan qualifié, vous pourrez alors demander le paiement de maPrimeRénov'.

Pour faire le point, mais aussi vous renseigner sur les différentes aides dont vous pouvez bénéficier, vous pouvez consulter le site www.faire.gouv.fr.
MaPrimeRénov' : combien pouvez-vous toucher pour rénover votre logement ?
Nous vous recommandons

Cette maison familiale avait du potentiel mais il fallait beaucoup d'imagination pour s'y projeter. Découvrez l'incroyable métamorphose.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic