L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cheminée ou poêle : quel appareil choisir ?

Par C. Chahi Bechkri
,
Mis à jour le 15 novembre 2017
Se chauffer au bois oui, mais quel appareil choisir ? Entre poêle et cheminée, lequel s'intégrera le mieux chez vous, correspondra à vos besoins et comblera vos attentes en termes de confort ? Maison à part vous donne les clés pour choisir l'appareil le plus adapté.
Comment se décider entre une cheminée et un poêle ? Sur quels éléments doit-on se baser pour faire son choix ? Si les deux appareils fonctionnent sensiblement de la même manière sur le plan technique, de l'approvisionnement - ils utilisent les mêmes combustibles - et arrivent à atteindre les mêmes performances en termes de rendement, un certain nombre de différences persistent.
Ces différences concernent notamment l'esthétique : jugée plus contemporaine pour le poêle que pour la cheminée et ce, même si, comme nous le verrons par la suite, les choses évoluent. D'un appareil à l'autre, l'utilisateur n'a pas du tout la même perception du feu : le poêle en propose une vision en mode "portrait" c'est-à-dire en hauteur tandis qu'elle est plutôt en mode "paysage" - à l'horizontale - avec une cheminée.
Autre élément différenciant : l'encombrement. Il n'est encore une fois pas le même pour un poêle et pour une cheminée d'où l'importance de s'interroger sur la question de la place dont on dispose chez soi avant de faire son choix. Enfin, reste la question du budget qui varie d'un appareil à l'autre. Autant de critères de différenciation que nous passeront successivement au crible avec Isabelle Goubert Motte, gérante de la société Nordala, basée à Rezé en Loire Atlantique et membre du réseau Expert Chaleur Bois.

La suite de l'article ci-dessous...

Le réseau Experts Chaleur Bois

Le réseau regroupe près de 400 professionnels du chauffage au bois répartis sur toute la France. Ils vendent et installent des poêles et des cheminées et proposent un suivi personnalisé tout au long du projet : ils aident les particuliers à préparer leur projet - ils vérifient notamment avec eux sa faisabilité - à choisir l'appareil adapté et assurent un suivi une fois le chantier terminé. Tous les adhérents bénéficient par ailleurs, d'assurances décennales et une responsabilité civile valides et adaptées et de la certification RGE Qualibois, un gage de sérieux, de qualité et de confiance pour les particuliers.
Pour en savoir plus, cliquez ici.
Cheminée ou poêle : quel appareil choisir ?

Poêle vs cheminée : la question de l'esthétique

La question de l'esthétique est primordiale car le rendu visuel d'un poêle et d'une cheminée n'est pas du tout le même. Dans le premier cas, la silhouette de l'appareil, fine et épurée, adopte un style contemporain qui s'intégrera parfaitement dans les intérieurs modernes. Dans le deuxième cas, l'appareil présente une silhouette plus massive mais protéiforme. La cheminée étant totalement personnalisable, tout est en effet possible ou presque en termes d'habillage - parement en brique, en pierre, crépis, cadre en métal, parure décorative en inox ou patine rouille - et de foyer : ouvert, fermé, traversant, insert... Il est d'ailleurs fréquent de voir la cheminée entourée d'une ou plusieurs banquettes, de rangements et d'éléments décoratifs... (Petit aperçu ici des différentes possibilités) Résultat : il n'y a pas deux cheminées qui se ressemblent et l'appareil, parce qu'il est unique, donne un vrai caractère à la pièce. On dit d'ailleurs souvent que c'est la cheminée qui donne tout le cachet à un intérieur. Et rien n'est définitif, si l'habillage de la cheminée ne vous plaît plus un jour, vous pourrez tout à fait en changer un jour. La remplacer peut suffire à relooker tout votre intérieur. La preuve avec ce reportage : Rénover sa cheminée pour gagner en lumière et en confort.
Autre Avant/Après spectaculaire à découvrir ici.
Il n'en est pas du tout de même avec le poêle. Les modèles sont prédéfinis et vous pourrez uniquement choisir le matériau : fonte, céramique, pierre ollaire, béton réfractaire, etc. - et, éventuellement, un décor particulier pour les façades... Mais rien ne vous garantit que vous ne retrouverez pas ailleurs le même modèle que le vôtre...(Découvrez ici quelques modèles... qui osent la couleur).
"Cette différence explique pourquoi on recommande la cheminée aux personnes qui planche sur un projet global de décoration d'intérieur et le poêle à ceux qui sont simplement en recherche d'un appareil de chauffage efficace", conclut Isabelle Goubert Motte, gérante de la société Nordala, basée à Rezé.
Poêle vs cheminée : la question de l'esthétique

Poêle vs cheminée : la question de la vision du feu et du ressenti

Les deux appareils n'offrent pas la même vision du feu. La plupart des poêles adoptent une silhouette plus haute que large ce qui aboutit à véhiculer une vision horizontale de l'âtre. Les cheminées, elles, ont tendance à être plus larges que hautes, elles présentent donc le feu sous un autre angle. "On parle d'une vision en mode "portrait" pour les poêles et d'un mode "paysage" pour les cheminées", commente Isabelle Goubert Motte. Cette perception des flammes est importante car elle peut influer sur le ressenti de l'utilisateur. A l'arrivée, le plaisir procuré ne sera pas le même d'un appareil à l'autre.
Par ailleurs, si vous aimez l'odeur du bois et voir les bûches crépiter, mieux vaut opter pour une cheminée car elle est proposée en foyer ouvert que pour un poêle à bois dont le foyer est systématiquement fermé. Même agrémentée d'un insert - chambre de combustion métallique s'encastre dans une cheminée à foyer ouvert existante -, l'attrait du feu est conservé : "Certains modèles s'adaptent en angle avec 2 vitres, d'autres sont dotés de 3 vitres qui offrent une vue spectaculaire du feu, de face comme sur les côtés", assurent les experts Chaleur Bois.
Poêle vs cheminée : la question de la vision du feu et du ressenti

Poêle vs cheminée : la question de l'encombrement

L'un des points qui différencie la cheminée du poêle est l'encombrement. La cheminée nécessite en effet un coffrage qui prend de la place et empêche de l'implanter n'importe où. Avant de se décider, il faut donc s'assurer d'avoir suffisamment de place pour pouvoir l'accueillir chez soi. Un inconvénient que l'on évite en optant pour un poêle à bois puisque l'appareil se résume à lui seul. A première vue, l'on pourrait donc penser que le poêle est à privilégier dans les petits espaces. Mais il n'en est rien, c'est en réalité l'inverse car les parois du poêle restent chaudes. Pour éviter que les meubles installés dans la pièce ne s'abîment, il faut donc laisser un passage d'au minimum un mètre tout autour de lui. Une distance de sécurité qui n'est pas exigée dans le cas d'une cheminée. Ses parois restant froides, l'on peut venir installer des meubles et des rangements contre elle. "Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le poêle monopolise plus de place d'une cheminée", indique Isabelle Goubert Motte. "On aura donc tendance à le recommander pour les grands espaces alors qu'on conseillera une cheminée pour les petits espaces". On note d'ailleurs que les cheminées, autrefois disponibles uniquement dans des grandes largueurs, sont désormais proposées dans des dimensions réduites, seulement 34 cm de large, un format qui trouvera facilement sa place dans les petits intérieurs.
Poêle vs cheminée : la question de l'encombrement

Poêle vs cheminée : la question du budget

Autre élément à prendre en compte dans votre choix : le budget. Un projet de cheminée nécessite une enveloppe de 6.000 à 7.000 euros contre en moyenne 4.000 euros pour un poêle à bois. Le budget peut être revu à la baisse - 1.000 euros en moins - pour ce dernier s'il est relié à conduit de fumée déjà existant. "D'une manière générale, il faut prévoir un budget de 1.000 à 1.500 euros en plus pour une cheminée", indique Isabelle Goubert Motte. Un surcoût qui s'explique par les travaux de maçonnerie - création du coffrage autour du conduit et du foyer, pose d'un isolant - que nécessite son installation.
Inutile de dire qu'avec de tels travaux, le savoir-faire de l'entreprise à qui l'on confie la construction de la cheminée doit être irréprochable. "Dans le cas d'une installation hasardeuse, l'on est obligé de tout casser pour voir où est le problème", déplore Isabelle Goubert Motte. "Sans oublier que les malfaçons peuvent engendrer des risques d'incendie", ajoute-t-elle. Des désagréments que l'on peut aussi avoir avec un poêle à bois mais, le conduit étant plus facilement accessible, les dommages seront limités.
Poêle vs cheminée : la question du budget

Poêle vs cheminée : la question de la facilité d'utilisation

L'un des avantages des poêles à bois notamment des poêles à granulés, c'est qu'ils sont entièrement automatisés. On peut programmer l'appareil afin qu'il fonctionne en totale autonomie, même en l'absence des habitants du logement - les granulés se déversent tout seuls dans le poêle grâce à un système de réservoir - et réguler la température en fonction de vos besoins et de votre mode de vie. Pour les utilisateurs qui souhaitent avoir le moins possible d'opérations de manutention à faire sur l'appareil, le choix du poêle à granulés semble donc le plus judicieux.
Avec une cheminée en revanche, l'attention doit être constante et les utilisateurs ont un rôle actif à jouer notamment dans l'approvisionnement de l'appareil. Il faut aller chercher du bois - bien souvent, il faut sortir dehors pour le chercher -, le ranger à l'intérieur et en remettre régulièrement dans le foyer.
Poêle vs cheminée : la question de la facilité d'utilisation
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic