L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Protéger son jardin du froid et du gel : les bons réflexes à adopter

Par Augustin Flepp
,
le 8 janvier 2015
L'hiver, le froid et le gel peuvent entraîner d'importants dégâts sur les plantes et les végétaux de son jardin. Pour éviter les mauvaises surprises, il existe plusieurs solutions (voile d'hivernage, paillage, taille) et réflexes à adopter pour protéger durablement ses plantations.
L'hiver, le jardin subit de fortes variations de températures, avec notamment des gelées qui peuvent générer la perte de ses plantations. Si l'on souhaite les préserver du mieux possible jusqu'au retour du printemps, il est indispensable de maîtriser les bons gestes et les bonnes astuces de jardinier.
Base essentielle à respecter : avoir une bonne connaissance de son jardin. "Il faut connaître les caractéristiques des plantes, la composition du sol voire les spécificités du climat de certaines régions", indique Olivier François, expert jardin à l'Union Nationale des Entreprises du Paysages. Cette étape permet de mieux anticiper la réaction des végétaux de son jardin face au grand froid et ainsi de leur prodiguer des soins adaptés afin de les conserver durablement.
Si certaines plantes résistent à des températures glaciales, d'autres ont besoin de soins particuliers, comme c'est le cas des gélives.
Les jardiniers peuvent, par exemple, s'équiper d'accessoires de protection (voile d'hivernage) ou disposer au sol un traitement naturel. Le compost est notamment réputé pour ses vertus thermiques et nutritives.
Article mis à jour le 6 janvier 2017.
Retrouver en pages suivantes, les bons réflexes à adopter pour protéger son jardin contre le froid...
Protéger son jardin du froid et du gel : les bons réflexes à adopter

Ne pas voir systématiquement la neige comme un ennemi

Ne pas voir systématiquement la neige comme un ennemi - Les bons réflexes face au gel
Ne pas voir systématiquement la neige comme un ennemi - Les bons réflexes face au gel © Jean Pierre Letellier
Pour Olivier François, expert en jardinage, la France est partagée entre les régions "enneigées", aux hivers rudes, et les régions "non-enneigées", au climat plutôt doux.
Contrairement aux idées reçues, il rappelle que la neige qui recouvre le jardin est un atout naturel : "Elle est un excellent isolant pour la végétation car elle permet de maintenir la température du sol à 0°, comme à l'intérieur d'un igloo". Déneiger n'est donc pas forcément la bonne solution pour votre jardin.
Attention tout de même : restez vigilant aux fortes chutes de flocons qui peuvent entraîner la dégradation de certains végétaux.
Ne pas voir systématiquement la neige comme un ennemi

Essayer d'anticiper les variations de températures

Essayer d'anticiper les variations de températures - Les bons réflexes face au gel
Essayer d'anticiper les variations de températures - Les bons réflexes face au gel © Jean Pierre Letellier
Dans les régions non-enneigées, les risques de gelées fréquentes et longues sont faibles mais elles existent : "Il est toujours préférable d'anticiper ces variations de températures pour s'éviter quelques mauvaises surprises".
Jusqu'au retour des beaux jours, les jardiniers doivent être vigilants et restés informés de la météo.

Mettre à l'abri les plantations

Lorsqu'une période de grand froid est déclarée, les plantes sensibles devront être mises à l'abri au sein d'un espace clos. La température doit y être positive.
Bon à savoir : Pour déplacer les lourds pots de fleur, on pourra utiliser une planche à roulettes, très pratique si l'on vit seul. Pensez également à réquisitionner du renfort car cette tâche s'avère souvent fastidieuse.
Essayer d'anticiper les variations de températures

Bien connaître ses plantes afin de mettre à l'abri les plus fragiles

Bien connaître ses plantes afin de mettre à l'abri les plus fragiles - Les bons réflexes face au gel
Bien connaître ses plantes afin de mettre à l'abri les plus fragiles - Les bons réflexes face au gel © srdjan111
Toutes les plantes ou arbustes n'ont pas les capacités pour résister au froid et au gel. Les plantes qui supportent des températures avoisinant les - 5 à - 10° comme les eucalyptus, agapanthes ou les arbousiers peuvent passer l'hiver à l'extérieur.
En revanche, les plantes d'origine méditerranéenne ou tropicale (aéoniums, oliviers, agrumes, géranium...), appelées gélives, craignent les températures négatives. Il est donc important de faire le distinguo et de rentrer les plus fragiles.
Les plantes en pot sont également concernées par cette consigne. Il est conseillé de les rentrer dès l'apparition des premières gelées car les racines souffrent davantage du froid qu'en pleine terre.
Attention toutefois car les végétaux doivent être placés dans des locaux lumineux (véranda, cave, garage...) et frais, entre 0 et 10 °.
Bon à savoir : Dans le cas de jardins implantés dans des zones sujettes à de fortes neiges, les spécialistes du jardinage préconisent d'opter pour des plantes particulièrement robustes.
"Les végétaux à port étalé, c'est-à-dire ceux dont les branchages poussent à l'horizontale, résistent mieux au poids de la neige", précise Olivier François, expert jardin.
Bien connaître ses plantes afin de mettre à l'abri les plus fragiles

Tailler les arbustes pour éviter que les branches ne cassent sous le poids de la neige

Tailler les arbustes pour éviter que les branches ne cassent sous le poids de la neige - Les bons réflexes face au gel
Tailler les arbustes pour éviter que les branches ne cassent sous le poids de la neige - Les bons réflexes face au gel © jsandstrom
L'hiver, la taille de ses arbres fruitiers doit être un réflexe pour tous les jardiniers amateurs.
Il est nécessaire de tailler certains végétaux pour éviter que leurs branches ne cassent sous le poids de la neige. "Il faut néanmoins éviter de tailler des arbustes trop courts comme les rosiers, prévient Philippe Delabrouille, jardinier de la société nationale d'horticulture. Lors des jours ensoleillés, ils peuvent commencer à repousser alors que les dernières gelées ne sont pas terminées".

Tailler ses arbres à la bonne période

La taille se pratique à la fin de l'hiver, entre le mois de février et mars, et après les fortes gelées. Elle augmente la profusion de nouvelles branches sous la coupe et améliore ainsi la floraison.
Pour savoir quand tailler ses arbustes, il convient de déterminer deux variétés végétales :
- les arbustes à floraison estivale (bruyère, hortensia). Ils sont coupés à la fin de l'hiver pour favoriser la pousse de jeune bois
- les arbustes à floraison printanière (laurier, cognassier du Japon). Ils sont coupés en fin de printemps

Bon à savoir :

En cas de fortes chutes de neige, vous pouvez simplement secouer vos arbustes afin de retirer le surplus.
Tailler les arbustes pour éviter que les branches ne cassent sous le poids de la neige

Couvrir les plantes d'un voile d'hivernage pour les couper du froid mais pas de la lumière

Couvrir les plantes d'un voile d'hivernage pour les couper du froid mais pas de la lumière - Les bons réflexes face au gel
Couvrir les plantes d'un voile d'hivernage pour les couper du froid mais pas de la lumière - Les bons réflexes face au gel © Leroy Merlin
L'hiver, les températures glaciales peuvent entraîner la perte de certaines variétés d'arbustes ou de plantes. Pour les protéger du gel, les jardiniers peuvent s'orienter vers les voiles d'hivernage.
Ce sont des tissus en polypropylène qui laissent passer la lumière et qui sont perméables à l'air et à l'eau pour ne pas déshydrater les végétaux.
Il en existe de tailles, d'épaisseurs et de formes différentes afin de s'adapter au gabarit de ses végétaux. "Pour les arbustes, par exemple, on s'orientera vers des voiles en forme de poche qui s'enfilent comme une chaussette", précise Jean Marc Muller, jardinier spécialisé en potager.
Les arbres sensibles comme les bananiers ou les oliviers pourront, quant à eux, être enroulés d'une toile de jute, de bruyère tressée ou d'un papier bulle. Des protections variées qui sont disponibles dans les magasins spécialisés ou en grandes surfaces de jardinage.
De leur côté, les plantes en pot sont également très fragiles face au froid. Une petite housse d'hivernage ou un voile ficelé pourra parfois être nécessaire.
Pour empêcher les racines de geler, on fixera du papier journal ou du polystyrène autour du pot sans oublier de laisser en dessous un coussin d'air.
Autre solution : la technique du paillon. "Il est possible d'utiliser des sacs de paille que l'on disposera autour de la plante maintenus avec des piquets métalliques", indique Philippe Delabrouille jardinier à la société nationale d'horticulture.
Pour prolonger les cultures d'automne comme les laitues ou les radis, il est possible d'opter pour des tunnels en plastique assemblés à partir d'arceaux en plastique ou métalliques.
A noter : Il est conseillé d'abriter les plantes également contre le vent.
Couvrir les plantes d'un voile d'hivernage pour les couper du froid mais pas de la lumière

Recouvrir les plantes hivernales d'une cloche transparente pour profiter de leur floraison

Recouvrir les plantes hivernales d'une cloche transparente pour profiter de leur floraison - Les bons réflexes face au gel
Recouvrir les plantes hivernales d'une cloche transparente pour profiter de leur floraison - Les bons réflexes face au gel © Pouss'vert
Pour maintenir en bon état les plantes à feuillage ou qui fleurissent l'hiver, la cloche transparente est une des solutions préconisées par les spécialistes du jardinage.
Très efficace, elle s'utilise comme une petite serre individuelle qui génère un microclimat idéal à l'épanouissement des jeunes plantes. Ces protections en plastique activent le démarrage et la croissance du végétal.
Bon à savoir : Si vous ne voulez pas investir, optez pour des bouteilles en plastique qui peuvent servir, elles aussi, de cloche. Pour cela, il suffit simplement de découper leur fond et de les placer par-dessus la plante.
Recouvrir les plantes hivernales d'une cloche transparente pour profiter de leur floraison

Relever la terre au pied des plantes pour les protéger du froid

Relever la terre au pied des plantes pour les protéger du froid - Les bons réflexes face au gel
Relever la terre au pied des plantes pour les protéger du froid - Les bons réflexes face au gel © Use9637786
Pour protéger encore mieux les plantes en hiver, sachez qu'il existe une autre méthode, à combiner avec la mise en place d'un voilage et d'une cloche transparente : le buttage.
De quoi s'agit-il ? Tout simplement de relever la terre, de manière à former une butte, au pied des plantes. La terre devient une protection naturelle, un rempart contre le froid et le vent.
Bon à savoir : La technique du buttage est particulièrement conseillée pour les rosiers.
Relever la terre au pied des plantes pour les protéger du froid

Mettre du paillage, une protection naturelle sur la terre

Mettre du paillage, une protection naturelle sur la terre - Les bons réflexes face au gel
Mettre du paillage, une protection naturelle sur la terre - Les bons réflexes face au gel © Marina Lohrbach
Si les plantations sont fragilisées par le froid et le gel en hiver, le sol l'est aussi. Pour le protéger, on peut donc mettre en place une couverture végétale : feuilles mortes, résidus de végétaux, paille, compost que l'on répand uniformément sur toute la surface du jardin. "Le paillage permet de maintenir le sol à la bonne température et de gagner du temps lors de la préparation de la terre au printemps ", note Jean-Marc Mullet.
Et pour nourrir en même temps que protéger les racines des plantes, on s'orientera plutôt vers du compost, très apprécié des végétaux pour leur valeur nutritive.
Bon à savoir : Certains jardiniers conseillent au contraire de laisser le potager à l'air nu l'hiver. La raison est simple : "la terre qui gèle en profondeur durcit et empêche l'activité de petits carnivores", explique Olivier François, expert jardin.
Mais cette solution nécessite une préparation de la terre plus importante lors du retour du printemps.
Mettre du paillage, une protection naturelle sur la terre

Eviter de positionner ses plantes en bordure d'allées pour leur assurer une meilleure longévité

Eviter de positionner ses plantes en bordure d'allées pour leur assurer une meilleure longévité - Les bons réflexes face au gel
Eviter de positionner ses plantes en bordure d'allées pour leur assurer une meilleure longévité - Les bons réflexes face au gel © AnglianArt
L'hiver, les allées des jardins ont besoin quelquefois d'être déneigées pour faciliter la circulation de ses résidents. La neige est alors retirée du passage pour être mise sur le côté, là où se trouve généralement les plantations.
Pour éviter qu'elles ne soient recouvertes encore plus de neige, il peut donc être judicieux de les placer légèrement en retrait par rapport aux bords des allées.
Par ailleurs, les jours de neiges, les routes de circulation sont généralement salées pour prévenir des risques de verglas. Le sel utilisé pour protéger la chaussée peut-être un ennemi pour certaines plantes sensibles qui bordent les chaussées. En effet, les projections de sel entraînent la décomposition du feuillage. C'est pourquoi, il est préconisé de placer ses plantes le plus en retrait possible de la route.
Eviter de positionner ses plantes en bordure d'allées pour leur assurer une meilleure longévité
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic