L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Confinement : les bons gestes pour un logement sain et confortable

Par Stéphanie Thibault
,
le 20 avril 2020
Confinement : les bons gestes pour un logement sain et confortable
Confinement : les bons gestes pour un logement sain et confortable © iStock
Bien aérer son logement, le nettoyer pour éviter la propagation des virus et bactéries, mais aussi limiter les nuisances sonores pour faciliter la cohabitation... sont autant de réflexes à adopter en cette période de confinement pour se sentir bien chez soi.
"Restez chez vous". C'est le mot d'ordre depuis plusieurs semaines. Depuis la mise en place des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, nous n'avons ainsi jamais passé autant de temps chez nous. Pour beaucoup, c'est aussi le quotidien qu'il faut réinventer, et ce n'est pas toujours simple, surtout lorsque l'on se retrouve à vivre ensemble à plusieurs 24 heures/24.

Pour vivre au mieux cette période inédite, il est important de se sentir bien chez soi. Un intérieur confortable passe avant tout par un logement propre et sain. Assainir l'air intérieur en particulier est indispensable rappelle Qualitel, l'association pour la qualité du logement.

Aérez votre intérieur au moins deux fois par jour


Aérez votre intérieur au moins deux fois par jour
Aérez votre intérieur au moins deux fois par jour © iStock
 
La pollution ne vient pas que de l'extérieur. L'air de nos maisons est loin d'être propre. Aérer son logement est donc primordial pour assainir l'air que nous respirons chez nous, encore plus durant ces semaines de confinement où l'on n'a jamais passé autant de temps à l'intérieur, et les uns sur les autres.

Ouvrir sa fenêtre doit donc devenir un réflexe. Le bon rythme : au moins 10 minutes deux fois par jour afin de ventiler toutes les pièces et éliminer efficacement les particules polluantes (comme les formaldéhydes ou les COV, qui se dégagent notamment de nos peintures ou de la colle présente dans nos meubles), les acariens, mais aussi lutter contre l'humidité, néfaste pour la santé. Aérez, ouvrez, ventilez, en un mot faîtes circuler l'air.

Pensez aussi à votre système de ventilation et nettoyez les grilles d'aération. Attention également aux bougies, encens et autres parfums d'ambiance qui, s'ils sont agréables sur le moment, sont une vraie source de pollution pour notre intérieur.

Ouvrez la fenêtre lorsque vous cuisinez


Ouvrez la fenêtre lorsque vous cuisinez
Ouvrez la fenêtre lorsque vous cuisinez © iStock
 
Si, comme beaucoup, vous passez plus de temps derrière les fourneaux, pensez à utiliser votre hotte aspirante et à ouvrir la fenêtre lorsque vous cuisinez. S'il est agréable de déguster de bons petits plats, la cuisson émet de nombreuses particules fines qui polluent grandement l'air de notre logement.

Selon une étude de l'Université du Colorado publiée l'année dernière, l'air intérieur après la cuisson d'un rôti était cinq fois plus pollué que les mesures enregistrées dans le centre de Paris... Un seul réflexe donc : ouvrir la fenêtre lorsque l'on cuisine.

Nettoyer et désinfecter son intérieur oui... mais avec prudence


Coronavirus : comment nettoyer son intérieur ?
Coronavirus : comment nettoyer son intérieur ? © iStock
 
Vous vous inquiétez de savoir si le Covid-19 peut contaminer votre logement et s'il faut désinfecter son intérieur pour éviter la propagation du virus chez soi ? Comme les autres bactéries et virus, le Covid-19 peut contaminer les surfaces par contact. Si rien n'a prouvé le risque de contamination indirecte, mieux vaut toujours être prudent. D'autant que nos maisons et nos appartements sont actuellement soumis à rude épreuve, subissant au quotidien les passages répétés de toute la famille. Cuisine, salle de bains, sols, poignées de portes... méritent donc un entretien régulier.

Privilégiez les produits désinfectants, industriels ou naturels. Si l'eau de Javel est redoutablement efficace, elle est aussi toxique et doit être manipulée avec précaution pour éviter les accidents domestiques. Pour rappel : il ne faut jamais l'utiliser pur ni la mélanger avec d'autres produits chimiques, ne jamais l'appliquer directement sur la peau, ne pas l'ingérer ni se toucher les yeux ou la bouche avec l'avoir manipuler.

A noter : le vinaigre d'alcool est une alternative plus naturelle et est idéal pour nettoyer les poignées de portes ou celle du réfrigérateur, mais aussi les dessus de meubles ou encore le plan de travail de la cuisine.

Faîtes la chasse à la poussière et aux acariens


Faîtes la chasse à la poussière et aux acariens
Faîtes la chasse à la poussière et aux acariens © Qualitel
 
Ces organismes microscopiques sont invisibles, pourtant ils polluent l'air que nous respirons et sont responsables de nombreuses allergies. Et le confinement n'arrange rien : vivre en vase clos favorise leur prolifération tandis que les allées et venues permanentes de toute la famille font voler la poussière.

La meilleure solution pour s'en débarrasser : l'aspirateur. Aspirez régulièrement les surfaces à risque, à commencer par les matelas canapés, moquettes, tapis et autres rideaux... Pensez aussi à aérez votre literie, et lavez votre linge à 60°C, température à laquelle les acariens, mais aussi le coronavirus, sont éliminés.

Surveillez la température de votre logement


Surveillez la température de votre logement
Surveillez la température de votre logement © iStock
 
Le mercure grimpe de plus en plus à l'extérieur, mais aussi à l'intérieur. Parce que l'on passe nos journées entières à la maison, à travailler, à étudier ou à faire la classe, mais aussi à se divertir devant nos écrans ou en faisant de l'exercice, la température des pièces de vie a tendance à augmenter. Si vous n'avez pas encore éteint le chauffage, attention à ne pas surchauffer votre logement.

L'Ademe recommande une température moyenne de 19°C à l'intérieur. Plus précisément entre 19 et 21°C dans le salon, la cuisine, la salle à manger, 22°C dans la salle de bains lorsque la pièce est occupée, et entre 16 et 17°C dans la chambre à coucher. Un logement à la bonne température est plus agréable à vivre, c'est aussi meilleur pour l'environnement ainsi que pour le porte-monnaie.

Nuisances sonores : mieux cohabiter avec ses voisins


Trouble du voisinage : comment bien réagir ?
Trouble du voisinage : comment bien réagir ? © IStock
 
Confinement oblige : vous êtes chez vous toute la journée. C'est sans doute aussi le cas de vos voisins. Une situation qui multiplie les risques de nuisances sonores qui pourraient incommoder les uns et les autres, en particulier si vous vivez dans une copropriété ou dans une maison mitoyenne. Pour que le confinement soit vécu au mieux, soyez attentifs aux bruits qui pourraient gêner vos camarades de confinement, mais aussi votre voisinage.

Attention à ne pas écouter la musique trop fort ou à faire hurler la télévision, équipez les pieds de vos meubles de patins, laissez vos chaussures à l'entrée et marchez en chaussons ou en chaussettes. Vous faîtes des travaux ou aimez bricoler ? Prévenez vos voisins et faîtes en sorte que les nuisances soient réduites au minimum et soient limitées à des horaires acceptables.

Ce sont vos voisins qui font trop de bruit ? N'hésitez pas à privilégier le dialogue pour régler le problème. Peut-être ne se sont-ils tout simplement pas rendus compte de la gêne provoquée.

Confinement : les bons gestes pour un logement sain et confortable
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic