Que faire dans son jardin en avril ?

    Publié le 1 avril 2022 par Lucien Brenet
    Le mois d'avril marque le top départ du printemps, et donc de la période la plus chargée dans votre jardin. Semer, planter, récolter, protéger contre les vagues de froids tardives... Les actions à mener ne manquent pas pour préparer l'été !

    Préparer son jardin pour le printemps


    Avril marque le début du printemps, c'est donc le moment de préparer son jardin pour la saison à venir, mais aussi en prévision de l'été. Il est ici recommandé d'épandre un peu de compost au potager pour les parcelles qui accueilleront des plantations en mai. "Il faut toujours conserver une couverture végétale sur le potager, afin d'éviter que l'humidité de la terre ne s'évapore trop vite. Il peut s'agir d'une fine couche de gazon fraîchement tendu, ou d'une couche de broyat, afin d'apporter de l'azote aux bactéries...", conseille Pierre Adrien Lagneau, Chef jardinier et expert jardin chez Truffaut.

    Autre conseil : au moment de retourner la terre dans votre potager, la bêche n'est pas nécessairement une bonne idée de l'avis du spécialiste, qui recommande plutôt l'utilisation d'une grelinette. "Dans un sol, les couches vivantes essentielles au jardin se trouvent dans les 10 premiers centimètres. Avec une bêche, le risque est d'enfouir la microfaune aérobie (qui a besoin d'oxygène, ndlr). Au contraire, une grelinette fera remonter un peu de cette matière organique en surface".

     
    Petite astuce du jardinier : Plantez des aromatiques. Pourquoi ? Parce que c'est bon bien sûr, mais aussi parce qu'ils agissent comme des répulsifs naturels contre les insectes nuisibles. La menthe, par exemple, éloignera la piéride du chou, un papillon vorace. Le basilic, les nématodes, ces petits vers qui raffolent des tomates, la coriandre, la mouche de la carotte, ou encore la lavande, les fourmis !


    Avril : que planter au potager ?


    Au potager, l'heure est venue de semer en suivant deux méthodes distinctes en fonction des plantations à réaliser : sous serre et en extérieur. La serre va être réservée aux légumes dits "frileux", comme les tomates, poivrons, aubergines, concombres, courgettes, courges, melons, basilic et laitues.

    En extérieur, vous pouvez d'ores et déjà commencer à semer les poireaux d'automne, les radis, les carottes, les blettes, betteraves, oignons, pois, navets, choux de Bruxelles, laitues, ou encore du cerfeuil.

    En avril, il est aussi temps de planter en pleine terre fraisiers, oignons, pommes de terre, topinambours, artichauts, ciboulette et aneth. Côté récolte, vous pouvez également ramasser les oignons plantés à l'automne dernier, les choux, les épinards, les poireaux, asperges et laitues. Vous pouvez aussi commencer à bouturer vos figuiers, framboisiers et vignes.

     
    Attention Ne vous y trompez pas, en avril il peut encore faire froid ! Afin d'éviter tout risque de gel, gardez donc un œil vigilent sur la météo et protégez vos différents plans et semis avec un voile de forçage ou un tunnel de protection si besoin.


    Planter arbres et vivaces dans le jardin


    Dans le jardin d'agrément, avril est votre dernière chance pour planter des arbres et des vivaces. "Il est préférable de ne rien planter au mois de mai, car les plantes n'auront pas suffisamment de temps pour bien s'installer en terre et demanderont beaucoup plus d'entretien et d'eau l'été venu, surtout en cas de forte chaleur !", détaille Pierre Adrien Lagneau.

    Si vous partez en vacances par exemple, et que personne ne peut venir s'occuper de votre jardin ou que vous ne disposez pas d'un système d'arrosage automatique, tout ce qui a été planté tardivement risque de mourir car le système racinaire ne sera pas suffisamment développé.

    Même constat dans le verger : si vous souhaitez profitez de vos groseilliers et cassissiers, c'est le moment de les planter, après il sera trop tard !

    De manière générale, évitez aussi de tailler vos arbres au printemps, alors que la sève monte car vous pourriez les affaiblir.

     
    Attention : Créez votre jardin en choisissant au mieux l'exposition. Prenez garde de planter les bons végétaux au bon endroit afin qu'ils puissent grandir et s'épanouir dans les meilleures conditions. "Cela va dépendre des végétaux, des conditions météorologiques, de la géographie ! Au moindre doute, vous pouvez toujours vous adresser à un professionnel", recommande Pierre Lagneau.


    Bonne idée : attirer les auxiliaires de jardin !


    Oiseaux, insectes, abeilles, papillons... On les appelle les auxiliaires de jardin car ils se révèlent bien utiles. Contrairement à une idée reçue, les oiseaux sont ainsi les amis des jardiniers. Les mésanges, par exemple, se feront un plaisir de vous débarrasser des pucerons pour nourrir leurs oisillons. Faites donc de votre jardin un lieu accueillant pour les bêtes à plumes et installez des nichoirs !

    Notez aussi que, "afin de préserver la biodiversité, il ne faut plus tailler vos haies de la mi-mars à septembre afin de ne pas perturber la période de nichage des oiseaux", ajoute Pierre Adrien Lagneau.

    Les merles et les pigeons, en revanche, peuvent venir gratter vos semis pour récupérer les graines. Pensez-donc à protéger ces derniers avec un voile dans un premier temps.

    Pour maximiser vos récoltes, essayez également de favoriser la venue des insectes utiles. Fabriquez par exemple de petits hôtels à insectes pour attirer les abeilles solitaires et autres pollinisateurs.

    Et si vous adoptiez des poules ? Installer un poulailler présente de nombreux avantages. Étant omnivores, les poules vous débarrasseront de vos déchets qui n'auraient pas fini au compost, en plus de vous fournir des œufs frais toute l'année. Et oui, une seule poule peut pondre jusqu'à 250 œufs par an ! Rousse commune, Sussex, gauloise dorée... les races ne manquent pas.

    Avril est ainsi le mois idéal pour installer un poulailler. Ni trop chaud, ni trop froid. Pensez à installer la structure dans un endroit à la fois ensoleillé et ombragé, et à l'abri du vent. Une poule a besoin d'au minimum 2 m2 et de camarades !

    Pensez également à ouvrir votre poulailler sur l'extérieur, et à faire en sorte que vos poules puissent rentrer la nuit en toute sécurité, afin d'éviter que les renards et autres fouines ne viennent en faire un festin. Un poulailler équipé d'une clôture électrique et d'une chatière automatique feront aussi l'affaire.
    Que faire dans son jardin en avril ?
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic