Que faire dans son jardin en mai ?

    Publié le 29 avril 2022 par Lucien Brenet
    Comme en avril, le mois de mai est parmi les plus chargés dans le jardin. Une fois encore, vous allez devoir semer, planter et récolter, tout en gardant un œil alerte sur la météo ! Car malgré le retour des beaux jours, le gel, lui, peut encore frapper.
    Amis jardiniers, le mois de mai vous réserve beaucoup de travail. Particulièrement dans votre jardin vivrier, où l'heure est aux plantations. Et la liste est longue ! Si vous avez bien travaillé en avril, votre potager est prêt à accueillir vos plants de légumes.
    Mai correspond également à une période où l'entretien va être très important pour ne pas se laisser déborder, car la nature, sortie de l'hiver, est de nouveau en pleine activité. Il faudra donc aussi désherber, tailler, ramasser les dernières feuilles...
    Pensez à réutiliser ces déchets verts, en faisant du compost par exemple. Avec un bémol toutefois : "Attention, à ne pas y déposer de fleurs en graine. Si votre compost ne monte pas suffisamment en température, les graines ne seront pas stérilisées et vous aurez vite fait de propager des mauvaises herbes dans votre jardin", prévient Pierre Adrien Lagneau, conseiller chez Truffaut.

    Que planter dans son potager en mai ?

    Au potager, il est temps de planter tomate, laitue, melon, carotte, blette, betterave, chicorée, courgette, potiron, potimarron, chou, concombre, haricot, navet, panais, radis, aubergine, patate douce, mais aussi cornichon, basilic, persil et coriandre... On vous l'a dit, la liste est longue.
    Mais attention ! Il est fortement recommandé de laisser passer les Saints de glace pour planter les variétés frileuses et éviter un coup de gel tardif qui pourrait s'avérer fatal. "Ces gelées se produisent généralement autour du 11, 12, 13 mai en France. Chaque année elles sont plus ou moins marquées, mais il faut prendre en considération que cela peut arriver et que les températures nocturnes peuvent encore chuter", prévient Pierre Adrien Lagneau.
    Pour préserver vos plantations, suivez la météo avec assiduité ! Au moindre coup de froid nocturne annoncé, recouvrez d'un voile vos légumes les plus fragiles, comme les tomates et les courgettes.

    Que récolter en mai dans son jardin ?

    Du côté des récoltes, mai signe le grand retour des fraises et des cerises. Pour le reste, rhubarbe, carotte, betterave, navet, oignons nouveau, radis, salade, roquette, blette, petit pois, pomme de terre nouvelle apporteront un peu plus de variété dans votre assiette !
    Vous pouvez également profiter de ce mois pour pailler vos jeunes plants à l'aide de chanvre ou de lin afin de les protéger du froid. Cette technique présente aussi l'avantage de limiter la prolifération des mauvaises herbes.
    Connaissez-vous le buttage ? Cette technique consiste à ramener de la terre vers le pied de la plante à mesure qu'elle grandit afin de former une petite butte. Cela permet de limiter l'arrosage des petits pois par exemple, ou l'exposition des pommes de terre au soleil.

    Protéger son jardin des nuisibles

    Le retour des beaux jours signe aussi le retour des nuisibles. Pour vous en protéger, inutile de vous intoxiquer avec des produits chimiques. Plantez plutôt des fleurs dans votre potager. Pourquoi ? Parce que c'est joli, mais aussi parce que certaines variétés éloignent les maladies et les nuisibles. Citons : la bourrache, la capucine, les œillets d'Inde, les soucis... Là encore, semez-les une fois passées les dernières gelées.
    Contre les terreurs des jardins que sont les escargots et les limaces, pensez à favoriser la biodiversité. Les oiseaux, les poules, mais aussi les hérissons raffolent des baveux ! Vous pouvez également disposez des cartons, ou encore des planches, sous lesquels escargots et limaces viendront se réfugier la nuit venue. Ne reste ensuite qu'à les ramasser.
    Contre les pucerons, vous pouvez aussi pulvériser du purin d'ortie, sinon les mésanges vous en débarrasseront.

    Arbres, vivaces : attention aux plantations tardives

    Pour le jardin d'agrément, "il est préférable de ne rien planter au mois de mai car les plantes n'auront pas suffisamment de temps pour bien s'installer et demanderont beaucoup plus d'entretien et d'eau l'été venu, surtout en cas de forte chaleur !", explique Pierre Adrien Lagneau.
    Et oui ! Imaginez que vous partiez en vacances cet été (on vous le souhaite) mais que votre voisin ne soit pas là pour venir s'occuper de votre jardin ou que vous ne disposez pas d'un système d'arrosage automatique, tout ce qui a été planté tardivement risque de souffrir de la chaleur et de la sécheresse. Le constat est le même du côté du verger.
    Attention ! Mieux vaut ne pas tailler ses arbres aux printemps, car c'est à cette période que la sève monte et vous pourriez les affaiblir.

    Aménager son extérieur pour l'été

    Le printemps est aussi le bon moment pour remettre son extérieur en état en vue d'en profiter tout l'été. Nettoyer son mobilier de jardin, voire le repeindre pour lui offrir un petit coup de neuf, aménager sa terrasse, même toute petite, les abords de sa piscine, revoir l'éclairage de son jardin, installer une pergola... Profitez des beaux jours pour vous lancer.
    Si votre extérieur a besoin d'un vrai rafraîchissement, c'est aussi le bon moment pour se lancer dans de plus vastes travaux : rénover sa terrasse avant l'été, refaire sa clôture, changer son portail... Retrouvez tous nos conseils dans nos dossiers dédiés.
    Vous pouvez également installer un poulailler, ou des nichoirs et petits abris pour les animaux. En plus du plaisir de pouvoir les observer, certains sont aussi très utiles dans le jardin, ce se serait dommage de s'en priver !
    Que faire dans son jardin en mai ?
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic